Semaine du 2 au 8 avril 2014 - Numéro 1019
Iset sort de l’obscurité
Nasma Réda02-04-2014
 
  Une statue d’Iset, fille d’Amenhotep III, a été découverte dans le temple de ce dernier à Louqsor par une mission égypto-allemande, dirigée par Hourig Sourouzian. Deux autres statues d’Amenhotep III viennent d’être exposées au public sur le même site.
C’est à l’unique temple du pharaon Aménophis III à Kom Al-Hitane sur la rive ouest de Louqsor, qu’une équipe d’archéologues égypto-allemandes a découvert une statue d’Iset, fille d’Amenhotep III. La mission, dirigée par Hourig Sourouzian, a annoncé que la statue fait 1,7 m de hauteur et 52 cm de largeur. « C’est la partie restante d’une sculpture en albâtre, représentant Amenhotep et sa fille, mesurant 14 m de hauteur, qui se dressait devant le troisième portail du temple au temps antique avant l’énorme séisme qui a tout détruit et éparpillé », explique Abdel-Hakim Karar, directeur des antiquités de la région de Louqsor. Il a également indiqué que la particularité de cette statue venait bien du fait que la princesse Iset était représentée seule avec son père pour la première fois. Pourtant, elle figurait dans d’autres représentations, exposées surtout au Musée égyptien du Caire, avec ses deux parents et ses frères.

Iset
La Statue d'Iset lors de sa découverte.
De son côté, Karar explique que « cette impressionnante sculpture représente le pharaon de la XVIIIe dynastie assis sur son trône, les mains sur les genoux. Sa fille se tient debout entre ses jambes, portant une perruque et tenant un collier dans sa main droite. Le nom d’Iset de même que ses titres apparaissent gravés près de leurs pieds dont la grande épouse royale et la bien-aimée de son père ».
De son côté, Karar explique que « cette impressionnante sculpture représente le pharaon de la XVIIIe dynastie assis sur son trône, les mains sur les genoux. Sa fille se tient debout entre ses jambes, portant une perruque et tenant un collier dans sa main droite. Le nom d’Iset de même que ses titres apparaissent gravés près de leurs pieds dont la grande épouse royale et la bien-aimée de son père ».
Les responsables égyptiens affirment que la restauration des statues d’Amenhotep III et de sa fille Iset est en cours et qu’elles seront ramenées au côté est du temple devant le troisième portail (place originale).
La princesse Iset est la deuxième fille d’Amenhotep III et de son épouse Tiyi. Selon Sourouzian, « la statue était érodée, particulièrement au niveau du visage, et ses pieds manquent ». D’après Karar, « Ce temple renfermait 6 grandes statues telles que les deux colosses de Memnon, mais actuellement seuls ces derniers restent debout ». Ces colosses attirent tous les ans des milliers de touristes.
On comptait 8 filles d’Amenhotep III, dont Iset est la seconde et la soeur de futur pharaon Akhénaton. « Les archéologues déploient des efforts afin de regrouper cette géante sculpture », conclut-il.

Deux colosses d’Amenhotep III exposés

Amenhotep III,
Une des deux nouvelles statues d'Amenhotep III, avec sa femme Tiyi le long de sa jambe.

Sur le même site, la mission a célébré un autre grand événement. Deux immenses statues du pharaon Amenhotep III ont été exposées au public dans ce temple funéraire du pharaon. Elles ont été dressées sur leurs emplacements originels, selon les archéologues. Les deux nouvelles statues ont été sévèrement abîmées au fil des siècles « par les forces destructrices de la nature comme les tremblements de terre ou les irrigations », a prévenu Sourouzian.

L’une des nouvelles statues, qui pèse 250 tonnes, représente le pharaon assis, les mains reposant sur ses genoux. D’une hauteur de 11,5 m, la statue mesurait à l’origine 13,5 m pour 450 tonnes, le pharaon étant coiffé de la double couronne traditionnelle.

Sous la couronne, Amenhotep III porte némès, une coiffe royale rayée dégageant les oreilles. Il est vêtu d’une tunique plissée retenue à la taille par une large ceinture. Le long de sa jambe droite se dresse une statue de son épouse, Tiyi, coiffée d’une longue perruque et portant une robe longue ajustée. Une statue de la mère du pharaon, qui a assuré la régence lors de sa montée sur le trône, à 12 ans, était sculptée le long de sa jambe gauche, mais a disparu, selon les archéologues. Le trône lui-même est décoré de part et d’autre de scènes illustrant l’unification de la Haute et de la Basse-Egypte.

La seconde statue du pharaon, représenté debout, a été installée à la porte nord du temple. « D’autres pièces ont été présentées, notamment une rare statue en albâtre d’Amenhotep III, une pièce unique », a indiqué Sourouzian. Ce temple d’Amenhotep III, dont le règne fut au XIVe siècle av. J.-C., a marqué l’apogée de la civilisation de l’Egypte Ancienne. « Jusqu’à présent, le monde connaissait deux colosses de Memnon, à partir d’aujourd’hui, il connaîtra 4 colosses d’Amenhotep III », a déclaré l’archéologue Hourig Sourouzian, à la tête de la mission de conservation du temple.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire