Semaine du 8 au 14 janvier 2014 - Numéro 1007
Ahmad Al-Fouli : Nous travaillons pour décrocher une médaille olympique
  Ahmad Al-Fouli, président de la Fédération égyptienne de taekwondo, parle des préparatifs de la nouvelle saison. Il annonce la tenue en février à Louqsor d'un tournoi international de taekwondo.
Ahmad Al-Fouli
Ahmad Al-Fouli, président de la Fédération égyptienne de taekwondo.
Doaa Badr08-01-2014

Ahmad Al-Fouli : La saison sera surchargée et nous n’avons pas de temps à perdre. C’est pourquoi nous avons débuté la saison avec un stage de préparation au Caire au Centre olympique. Le 11 janvier, l’Egypte entame sa première compétition internationale avec le Championnat des pays du bassin du Nil au Rwanda. Bien que ce tournoi soit d’un niveau moyen, il est d’une grande importance politique. Pendant longtemps, nos relations avec les pays africains ont été très mauvaises, car nous avons négligé le continent noir. Il est temps d’améliorer nos relations avec l’Afrique pour le bien de notre pays. Donc, 4 taekwondoïstes (2 hommes et 2 dames) participeront à ce tournoi. Ce sera une étape dans la préparation de la saison.

— Pour la première fois, la Fédération égyptienne organisera le 11 février un tournoi international en Egypte : l’Open de Louqsor. Parlez-nous de ce tournoi.

— J’ai réfléchi à un événement à la fois sportif et touristique pour aider mon pays. Le directeur du département de la jeunesse et des sports à Louqsor m’a dit que son département pouvait assumer les frais d’hébergement des différentes délégations pendant la durée du tournoi. En tant que président de la Fédération africaine, et grâce à mes connexions avec la Fédération internationale, j’ai réussi à arracher l’accord de cette dernière pour organiser un tournoi international en Egypte qui compte pour le classement mondial et pour la qualification olympique. C’est un tournoi de G2 qui offre au médaillé d’or 7 points au classement mondial.

— Y a-t-il des pays qui ont confirmé leur participation ? Affrontez-vous des problèmes au niveau de l’organisation ?

1

— Jusqu’à maintenant 18 pays ont confirmé leur participation au tournoi. Certaines grandes nations du taekwondo seront présentes, telles que la Suisse, la Suède, l’Ukraine, la Turquie, la Belgique, le Kazakhstan, le Nigeria et d’autres. Le temps parfait en cette période de l’année à Louqsor a attiré les pays d’Europe. Le tournoi sera de très haut niveau avec notamment la présence de quelques-uns des meilleurs athlètes du monde. En ce qui a trait aux problèmes, nous sommes habitués à vivre au milieu des problèmes. Malgré l’accord du ministère des Sports et en dépit du fait que le président de la République a placé le tournoi sous son parrainage, il y a quelques problèmes de financement. Nous attendons le financement du ministère des Sports qui, comme toujours, est très en retard.

— A part ce tournoi, qu’est-ce qui distingue cette saison à venir ?

— Nous travaillons sur 2 axes. Le premier est la préparation de l’équipe juniors pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) prévus en août prochain et le second est la préparation de l’équipe seniors pour les Championnats du monde et les JO de 2016. Le 20 mars à Taiwan, la sélection juniors disputera les éliminatoires qualificatives pour les JOJ et les Championnats du monde. Cette sélection a un programme de préparation et un budget spécial fourni par le ministère des Sports mais qui est, lui aussi, en retard.

En ce qui concerne la sélection seniors, nous avons un sponsor, Mohamad Ali Abou-Zeid, membre du conseil d’administration de la Fédération. Il finance la préparation de l’équipe durant les 2 prochaines années en vue des JO 2016. Cette saison, l’équipe disputera plusieurs tournois internationaux dont l’Open des Pays-Bas, l’Open de France et l’Open d’Allemagne, et elle doit effectuer 3 stages à l’étranger aux Pays-Bas, en France et en Allemagne. Tous ces tournois comptent pour le classement mondial et la qualification olympique.

Cette année il n’y a pas de Mondiaux seniors, c’est pourquoi la sélection seniors doit se concentrer sur la préparation olympique. Notre objectif est d’offrir une excellente préparation à l’équipe afin d’améliorer le niveau technique de nos athlètes et les rendre compétitifs pour les JO de 2016. Nous travaillons pour décrocher une médaille olympique.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire