Dossier > Négociations sur le climat >

Zone verte, un espace de rencontres et de réflexions

Ola Hamdi , Mercredi, 16 novembre 2022

Plateforme conçue pour accueillir des personnalités de tous bords, la zone verte reçoit des organisations de la société civile, des jeunes mais aussi des entreprises qui viennent livrer leurs visions et leurs réflexions. Tournée.

Zone verte, un espace de rencontres et de réflexions

Des oeuvres d’art

 

Ce qui retient d’abord l’attention dans la zone verte c’est le grand nombre d’oeuvres d’art. Certaines sont faites de matériaux naturels comme les feuilles d’arbre et de palmier, tandis que d’autres sont faites de matériaux recyclés. Toutes les oeuvres exposées ont été réalisées par de jeunes Egyptiens qui veulent envoyer un message sur l’importance de préserver l’environnement. Le « couloir végétal », formé de plantations, vise à attirer, de manière attractive, l’attention des visiteurs sur l’idée de préserver le climat. Devant une fontaine de cinq mètres de haut en forme de fleur de lotus, les visiteurs prennent des photos souvenirs. Il y a aussi un petit village bédouin qui sert de maison d’accueil, transmettant aux visiteurs toute l’ambiance de la culture bédouine.

 L’aire de jeux

Cette partie originale de la zone verte est réservée aux jeux destinés aux grands comme aux petits comme le « défi vélo », dans lequel deux joueurs s’affrontent pour générer le plus grand nombre de kilowatts. Chaque jour, les cinq premiers noms de ce défi sont annoncés avec leurs photos et le nombre de kilowatts qu’ils ont obtenus.

Un autre jeu, Breathe is Life, consiste à générer de l’énergie pour éclairer une pièce. L’idée est de montrer comment notre énergie peut être réutilisée pour un avenir plus vert et plus sain. Le jeu du « paradis et de l’enfer » a attiré de nombreuses personnes. Chaque concurrent doit répondre à cinq questions liées à la préservation de l’environnement. Il s’agit d’un test de 5 questions sur des situations de la vie, et devant chaque question il y a un numéro pour répondre par oui ou par non. A la fin de l’examen, une jeune volontaire calcule les notes de chaque participant, celui qui a un score total supérieur à 21 entre au paradis, et celui qui a un score inférieur à 21 entre en enfer.

 Cinq grands pavillons

La zone verte comprend 5 grands pavillons. Le premier est destiné au secteur privé et aux entreprises nationales ou internationales. Le deuxième pavillon est destiné aux universités, aux centres de recherche, aux institutions financières et aux investisseurs, le troisième est réservé aux ministères et aux agences gouvernementales, le quatrième aux ONG, aux associations, aux start-up, aux entrepreneurs et au Centre d’innovation, et le cinquième pavillon est réservé aux partenaires du développement et aux organisations internationales.

Les exposants présentent dans ces pavillons leurs derniers projets liés à l’agenda climatique. Dans le pavillon gouvernemental, le ministère de la Culture tient à faire la lumière sur l’artisanat traditionnel à travers une exposition d’artisanat. Des artisans et des créateurs des différents gouvernorats y prennent part : Fayoum, Sinaï, Haute-Egypte, Le Caire, Siwa, la Nouvelle Vallée et la mer Rouge. Le pavillon comprend des milliers de pièces et de produits patrimoniaux respectueux de l’environnement et présentés par le ministère de la Culture.

Une entreprise privée a lancé la production de bouteilles d’eau en carton avec un bouchon fabriqué à partir de plantes au lieu du plastique afin de préserver l’environnement.

 Du théâtre en plein air

 La zone verte comprend aussi un théâtre où sont présentées différentes sortes de pièces avec des groupes artistiques venus de toute la République et affiliés à l’Autorité des palais de la culture. Il s’agit d’un théâtre ouvert conçu dans le style romain antique.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique