Dossier > Dossier >

Nasser Bayan : Les travailleurs égyptiens auront la priorité dans le processus de reconstruction en Libye

Ola Hamdi, Lundi, 26 avril 2021

3 qestions à Nasser Bayan, président de l’Association égypto-libyenne des hommes d’affaires.

Nasser Bayan

Al-Ahram Hebdo : Après la signature de plusieurs mémorandums d’entente pour faciliter le déplacement et le commerce entre l’Egypte et la Libye, comment les entreprises égyptiennes se préparent-elles au processus de reconstruction en Libye ?

Nasser Bayan : Les entreprises égyptiennes opérant dans tous les secteurs sont prêtes à saisir les opportunités à venir, une fois que les plans et les priorités de la reconstruction en Libye seront annoncés. Je crois que cela se fera prochainement grâce à l’existence d’un gouvernement libyen unifié. L’Union des travailleurs libyens a annoncé même que les travailleurs égyptiens auront la priorité dans le processus de reconstruction. Au cours de la période à venir, l’Association égypto-libyenne des hommes d’affaires envisage d’ouvrir des canaux de communication entre les investisseurs des deux pays. Notre rôle est de faciliter les démarches et d’aider les entreprises égyptiennes à conclure des contrats avec la partie libyenne, et vice-versa. Notre association est une plateforme d’investissement mixte qui possède des conseillers égyptiens et libyens dans tous les secteurs.

— Le premier ministre, Moustapha Madbouli, a souligné que le retour des travailleurs égyptiens en Libye doit être planifié et organisé. Qu’en pensez-vous ?

— Le retour des travailleurs égyptiens en Libye a un grand intérêt pour les deux pays. J’espère que nous reviendrons au même nombre de travailleurs qu’en 2011, soit 3 millions. Je suis tout à fait d’accord avec le premier ministre, et je confirme que le retour des travailleurs qualifiés doit être planifié et organisé, afin d’éviter les problèmes auxquels nous avons été confrontés dans le passé lorsque des travailleurs égyptiens voyageaient individuellement sans contrat de travail, ni la moindre protection. Le travailleur égyptien doit quitter l’Egypte avec son contrat de travail signé et approuvé par l’ambassade de Libye et authentifié par son lieu de travail. Cela lui garantira ses droits et lui fournira un lieu de travail sûr et garanti.

— A votre avis, quels secteurs seront les plus attrayants pour les entreprises égyptiennes ?

— De nombreux projets en Libye ont besoin de l’expertise égyptienne, que ce soit dans les secteurs de l’électricité, des infrastructures ou de la construction. Le secteur égyptien de la construction a gagné une large réputation ces dernières années au niveau régional. De même, le travailleur égyptien a prouvé son efficacité et son professionnalisme dans ce secteur. Le parlement égyptien vient de discuter de la possibilité d’étendre ce secteur en Afrique, ce qui constitue une démarche très prometteuse. Ce secteur possède des avantages et des atouts que nous devons investir. Tout comme le coton égyptien qui a une renommée mondiale, il est bien connu que le travailleur égyptien et les entreprises de construction égyptiennes ont la capacité de réussir, de résister et de travailler dans toutes les conditions.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique