Egypte > Egypte >

Egypte-Italie : Le gaz et l’émigration au centre des discussions

Chaïmaa Abdel-Hamid, Mercredi, 25 janvier 2023

En visite au Caire, le ministre italien des Affaires étrangères, Antonio Tajani, s’est entretenu le 22 janvier avec le président Abdel-Fattah Al-Sissi, ainsi qu’avec son homologue, Sameh Choukri, de la coopération bilatérale et des dossiers régionaux.

Egypte-Italie : Le gaz et l’émigration au centre des discussions

La migration irrégulière, l’énergie, les développements en Méditerranée orientale, la sécurité alimentaire et les répercussions de la crise en Ukraine. Ce sont les dossiers qui figuraient au menu de la visite, le 22 janvier au Caire, du vice-premier ministre et ministre italien des Affaires étrangères, Antonio Tajani. Le président Abdel-Fattah Al-Sissi, qui s’est entretenu avec le ministre italien, a affirmé la volonté du Caire de consolider la coopération avec Rome concernant les défis en Méditerranée. Pour sa part, le chef de la diplomatie italienne a souligné la volonté de son pays de développer les relations avec Le Caire, « pierre angulaire de la sécurité et de la stabilité au Moyen-Orient ».

Lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue Sameh Choukri, Tajani a annoncé que son pays avait l’intention d’accueillir des migrants légaux d’Egypte et aspirait à une plus grande coopération énergétique avec Le Caire, afin d’établir un pôle énergétique européen en coopération avec les pays méditerranéens exportateurs d’énergie. Les deux parties ont également abordé la lutte contre l’immigration clandestine, la situation en Libye et la guerre en Ukraine.

Partenariat économique

Tajani a également annoncé que des hommes d’affaires italiens visiteront l’Egypte dans la période à venir. L’Italie est le premier partenaire commercial et économique européen de l’Egypte. Les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint 5 milliards d’euros en 2022, contre 3 milliards d’euros en 2021, tandis que les investissements italiens en Egypte ont atteint 1,7 milliard d’euros en avril 2022 dans les secteurs de l’industrie, de l’agriculture, du tourisme, de la construction, des technologies de l’information et des services financiers.

Soulignant l’importance de cette visite, Ekram Badreddine, professeur de sciences politiques, explique qu’outre les questions bilatérales, c’est surtout la sécurité en Méditerranée qui est au centre des intérêts des deux pays. « En ces moments de crise, l’Italie craint un afflux important de migrants illégaux, voire l’infiltration de terroristes sur son territoire, d’où l’urgence de coordonner avec l’Egypte qui a réussi à faire face à ces deux phénomènes », explique Badreddine. Et d’ajouter : « Un autre dossier important est la prospection gazière en Méditerranée. Les deux pays ont accentué ces dernières années leur coopération dans le secteur de l’énergie, en particulier le dossier du gaz naturel. L’énergéticien italien ENI vient d’ailleurs de faire une nouvelle découverte de gaz en Méditerranée orientale ».

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique