Egypte > Egypte >

L’Egypte condamne l’incinération d’un exemplaire du Coran en Suède

Dimanche, 22 janvier 2023

L’Egypte a exprimé sa ferme condamnation de l'incinération d'un exemplaire du Coran dans la capitale suédoise, Stockholm, qualifiant cet acte d’« honteux qui provoque les sentiments de centaines de millions de musulmans dans le monde ».

L’Egypte condamne l’incinération d’un exemplaire du Coran en Suède

Dans un communiqué publié par le ministère des Affaires étrangères, samedi 21 janvier, Le Caire met en garde contre les dangers de la diffusion de tels actes qui offensent les religions et alimentent les discours de haine et la violence.

Le texte appelle à défendre « les valeurs de tolérance et de coexistence pacifique » et à prévenir « l'offense des religions », affirmant que ces pratiques extrémistes sont incompatibles avec « les valeurs de respect d'autrui, de liberté de croyance, de droits de l'homme et de libertés fondamentales ».

Le leader du parti politique d'extrême droite danois, Rasmus Paludan, avait reçu l'autorisation du gouvernement suédois de brûler le Coran. Paludan, qui a également la nationalité suédoise, était protégé par la police lors de la perpétration de son acte devant l’ambassade de Turquie à Stockholm.

Dans le permis qu'il a obtenu de la police, il est indiqué que sa manifestation a été organisée contre l'islam et ce qu'il a appelé « la tentative du président turc Tayyip Erdogan d'influencer la liberté d'expression en Suède ».

Le ministre suédois des Affaires étrangères, Tobias Billstrom, a déclaré que les provocations islamophobes étaient épouvantables. « La Suède a une grande liberté d'expression, mais cela ne signifie pas que le gouvernement suédois, ou moi-même, soutient les opinions exprimées », a déclaré Billstrom sur Twitter.

Ce n’est pas la première fois qu’un tel acte se produit en Suède. Déjà en 2000, deux membres d’un groupe d’extrême-droite ont publié une vidéo dans laquelle ils brûlaient un exemplaire du Coran devant une mosquée à Malmö.

Les deux hommes étaient des partisans de Paludan, qui a organisé un certain nombre de manifestations dans le passé durant lesquelles il a brûlé le Coran.

La Suède et la Finlande ont demandé l'année dernière à rejoindre l'Otan après l'invasion de l'Ukraine par la Russie, mais les 30 Etats membres doivent approuver leurs candidatures. La Turquie a déclaré que la Suède en particulier devait d'abord adopter une position plus claire contre ce qu'elle considère être des terroristes, principalement des militants kurdes et le groupe qu'elle accuse d'avoir fomenté le coup d'Etat de 2016.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique