Egypte > Egypte >

EGYPTE - EMIRATS UNIS : Un demi-siècle de coopération égypto-émiratie

Dr Ahmed Sayed Ahmed , Mercredi, 26 octobre 2022

L’Egypte et les Emirats arabes unis célèbrent le 50e anniversaire de leurs relations diplomatiques, marquées par une coordination étroite à tous les niveaux.

Un demi-siècle de coopération égypto-émiratie

Les 26, 27 et 28 octobre, l’Egypte et les Emirats Arabes Unis (EAU) célèbrent le 50e anniversaire de leurs relations diplomatiques. Des relations de partenariat stratégique solides dans tous les domaines politique, économique, culturel, sécuritaire et social. Des relations qui ont formé un modèle de ce que devraient être les relations interarabes vu la coopération, la coordination et la consultation permanentes entre les deux pays pour faire face aux défis et défendre les causes arabes.

Ces relations reposent sur des fondements solides établis par feu Cheikh Zayed Al Nahyan. Ces fondements ont permis de développer les relations qui connaissent actuellement leur âge d’or grâce à l’étroite amitié qui lie les dirigeants des deux pays, le président Abdel-Fattah Al-Sissi et Mohamad bin Zayed qui sont tous les deux motivés d’une volonté politique commune de renforcer les relations.

La coopération entre les deux pays était d’abord basée sur les intérêts communs, puis elle s’est considérablement développée dans tous les domaines politique, économique, sécuritaire et culturel. Au niveau économique, les échanges commerciaux ont atteint 4 milliards de dollars et les Emirats sont le deuxième plus grand partenaire commercial de l’Egypte dans le monde arabe alors qu’il y a de nombreuses entreprises et des investissements émiratis en Egypte. Les EAU sont une grande économie et présentent de nombreux avantages relatifs surtout aux domaines de la technologie de l’information, de la logistique des transports, des ports et de l’immobilier. Des avantages qui sont complémentaires aux avantages relatifs de l’Egypte, en particulier dans les mégaprojets dans la zone du Canal de Suez et la Nouvelle Capitale administrative qui représentent un environnement prometteur et attrayant pour les investissements émiratis.

L’Egypte et les EAU s’accordent sur la lutte contre l’impact du changement climatique, surtout que l’Egypte accueille cette année la COP27 et les Emirats l’année prochaine. Les deux pays oeuvrent à présenter un modèle réaliste et pratique pour réduire les émissions de carbone, développer l’énergie propre et l’économie verte, mobiliser le soutien des pays industrialisés pour respecter leurs engagements et aider les pays en développement, en particulier en Afrique, à faire face aux effets du changement climatique.

Promouvoir l’action arabe

Les deux pays ont développé de nombreux mécanismes de consultation et de coordination à travers les différentes rencontres, en particulier au niveau des sommets, sans oublier les sommets bilatéraux, trilatéraux et quadripartites qui ont réuni l’Egypte et les EAU avec d’autres pays arabes. Cette coordination a formé une soupape de sécurité pour la nation arabe face à divers défis, en particulier le Printemps arabe, la montée du terrorisme et la propagation des conflits et des guerres civiles en Syrie, au Yémen, en Libye, en Iraq, au Liban et en Somalie. Les deux pays ont réussi à maximiser la coopération arabe conjointe. C’est ainsi qu’ils ont réussi à contrecarrer les projets étrangers qui visaient à fragmenter la région, à diviser ses Etats, à permettre aux groupes de l’islam politique de gouverner et à consacrer le sectarisme religieux. Par ailleurs, les deux pays ont soutenu les causes arabes, en particulier la cause palestinienne et la création d’un Etat palestinien indépendant sur les frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale dans le cadre de la solution à deux Etats, et ont apporté leur soutien à la stabilité en Libye et au Yémen et au retour de la Syrie à la Ligue arabe.

Avec la montée du racisme, de l’extrémisme et du terrorisme dans la région arabe et dans le monde, les deux pays ont formé un modèle inspirant dans la consolidation des valeurs de tolérance, de modération et de coexistence entre les différentes cultures et civilisations dans le cadre du respect du pluralisme face à l’extrémisme et au terrorisme, à la montée de l’islamophobie et de la droite extrémiste en Occident. La signature du document de fraternité humaine aux EAU en 2019 entre le cheikh d’Al-Azhar, Ahmad Al-Tayeb, et le pape François a donné un exemple de tolérance et de coexistence.

La politique étrangère rationnelle et intègre des deux pays a permis de promouvoir le développement économique, d’attirer les investissements étrangers et d’ouvrir de nouveaux horizons pour les produits égyptiens et émiratis. Le poids politique et économique de l’Egypte et des EAU a contribué à apporter un équilibre aux relations internationales, qui connaissent un état de troubles en raison de la polarisation croissante de l’ordre mondial entre les Etats-Unis et ses alliés, d’une part, et la Russie, la Chine et leurs alliés, d’autre part. La politique de neutralité positive et la construction de partenariats multiples et équilibrés avec les grandes puissances, adoptées par les deux pays, ont contribué à maximiser les intérêts arabes et à minimiser les effets négatifs de ces crises, surtout la guerre entre la Russie et l’Ukraine, dans le domaine de la sécurité alimentaire et énergétique. Les deux pays ont fourni un modèle pionnier concernant le respect des règles du droit international, le règlement pacifique des conflits et l’importance de maximiser le rôle de l’Onu.

Les relations égypto-émiraties resteront un modèle dans la gestion des relations internationales. Les deux pays continueront de se soutenir mutuellement, comme cela s’est toujours produit au cours des 50 dernières années. Partant, la célébration du cinquantième anniversaire des relations bilatérales représente une nouvelle étape de coopération et de prospérité pour les intérêts des peuples des deux pays.

*Expert en relations internationales au CEPS d’Al-Ahram

Mots clés:
Lien court: