Egypte > Egypte >

6 Octobre : Une victoire omniprésente

May Al-Maghrabi , Mercredi, 12 octobre 2022

L’Egypte célèbre le 49e anniversaire de la victoire du 6 Octobre 1973. Une épopée militaire incarnant l’héroïsme de l’armée égyptienne qui se positionne aujourd’hui parmi les plus puissantes au monde.

6 Octobre : Une victoire omniprésente
L’armée égyptienne a hissé il y a 49 ans le drapeau national sur le Canal de Suez après la victoire du 6 Octobre.

Discours prononcé par le président Abdel-Fattah Al-Sissi qui s’est également réuni avec le Conseil suprême des forces armées, concerts, expositions et colloques organisés un peu partout dans le pays. Ces activités, parmi d’autres, ont commémoré, cette semaine, le 49e anniversaire de la victoire du 6 Octobre 1973. En préparatifs à la commémoration, l’année prochaine, du jubilé d’or de la guerre d’Octobre, le « flambeau de la victoire » a été illuminé et transporté au Mémorial du soldat inconnu à la ville d’Ismaïliya, sur la rive du Canal de Suez, premier endroit où le drapeau égyptien a été hissé pendant la guerre. Le flambeau restera illuminé jusqu’à l’année prochaine.

« Cette glorieuse guerre marque un tournant dans notre histoire contemporaine, au moyen de laquelle nos forces armées ont restauré lhonneur et la dignité de la nation », a apprécié le président Sissi dans son discours, félicitant le peuple et l’armée de « ce jour immortel dans la conscience de lEgypte et du monde arabe ». Lors de sa réunion tenue avec le Conseil suprême des forces armées, le président a discuté « des tâches de larmée et de ses efforts pour protéger la sécurité nationale sur toutes les directions stratégiques, en coopération avec les institutions de lEtat », selon le communiqué de la présidence.

Des tâches et des défis de taille qu’assume actuellement l’armée dans un contexte national et régional perturbé, comme l’explique le général Nasr Salem, conseiller à l’Académie militaire Nasser et ancien chef de l’unité de détection lors de la guerre de 1973. Selon lui, la victoire d’Octobre 1973, qui représente un miracle militaire selon tous les critères, met au grand jour les compétences des forces armées dont les sacrifices se poursuivent jusqu’à présent. « La volonté de fer de notre armée a permis à lEgypte de surmonter la défaite de 1967, reconstruire ses forces armées et mener une longue guerre dusure avant de remporter la victoire à la guerre du 6 Octobre. Aujourdhui, cette armée se tient toujours au-devant des rangs pour la défense de lEgypte contre toute menace touchant à sa sécurité nationale », salue Salem, rappelant que cette victoire a été acquise en dépit des grandes capacités techniques de l’armée israélienne qui, à l’époque, était supérieures à celles de l’armée égyptienne.

Modernisation de l’armée

Ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Selon l’expert, au fil des décennies, l’armée a tenu à moderniser l’ensemble de son arsenal, ainsi qu’à former ses éléments avec la participation aux exercices conjoints qu’effectue l’armée avec plusieurs pays du monde. Ce qui a classé aujourd’hui l’armée égyptienne à la première place en Afrique, occupant la 13e place mondiale selon l’édition 2022 du classement Global Firepower. Salem détaille que c’est surtout depuis 2014 que le président Sissi a accordé une grande importance à développer les forces armées et à diversifier leurs sources d’armement, en ayant recours aux nouvelles technologies militaires et aux armes les plus modernes. « Cest grâce à la modernisation des forces armées au niveau d’équipements et de formation que lopération globale du Sinaï 2018 a réussi à éliminer la plupart des organisations terroristes au Sinaï en dépit de la férocité du combat, sachant quil sagissait dune sorte de guérilla entre des groupes clandestins et une armée régulière », précise Salem. C’est dans ce contexte qu’il trouve que le développement de l’armée au cours de ces dernières années n’était pas un luxe. « Les crises régionales, la montée du terrorisme et le changement de la nature des guerres et des menaces exigeaient de lEgypte, en tant que pays principal de la région, de renforcer son armée », indique l’expert, soulignant que l’Egypte protège sa sécurité nationale tout en oeuvrant à rétablir la stabilité dans son milieu régional.

Concernant l’importance de cette modernisation à la lumière des défis régionaux affrontés par le pays, le général Hamdi Békhit, expert militaire, explique que l’Egypte et son armée sont actuellement confrontées à de multiples menaces mettant en danger la sécurité de ses frontières. « Les crises régionales dans plusieurs pays voisins menacent les frontières de lEgypte, que ce soit à louest avec la Libye, sur plus de 1 200 km, au sud avec le Soudan, à lest avec le Yémen ou au nord en Méditerranée orientale. Des facteurs pesants qui exigeaient de renforcer les capacités maritimes, aériennes et terrestres des forces armées par des armes modernes », explique Békhit. Quant à l’acquisition par l’Egypte d’armes modernes au cours de ces dernières années, il cite les Rafale français, les armes de défense aérienne et les avions de combat avancés russes MiG-29, les portehélicoptères et les sous-marins fabriqués en Allemagne. « LEgypte dispose désormais dun armement moderne, dun commandement compétent et de forces bien entraînées. Ce qui était nécessaire pour protéger notre sécurité nationale et nos intérêts vitaux, que ce soit au large de la Méditerranée où se trouvent les champs de gaz, de même qu’à Bab Al-Mandab au sud de la mer Rouge ou au bassin du Nil », conclut Békhit, soulignant que la victoire d’Octobre reste la plus importante dans l’histoire de l’Egypte.

 

Principales acquisitions des forces armées depuis 2013

Chasseurs français Rafale.

Avions de combat russes MiG-29 et hélicoptères de type Kamov Ka-50.

Avions de combat américains multirôles F-16 C Block 52 et le Système de Détection et de Commandement Aéroporté (SDCA).

Porte-hélicoptères français d’assaut amphibie de type Mistral.

Systèmes radar avancés et diversifiés, égyptiens, russes, britanniques, américains, français et chinois.

Corvettes françaises de type Gowind, actuellement fabriquées en Egypte par l’Arsenal d’Alexandrie.

Sous-marins allemands de type 209/1400.

Lien court: