Egypte > Egypte >

Egypte-Allemagne : Vers une plus grande coopération

Chaïmaa Abdel-Hamid, Mardi, 15 février 2022

En visite le 12 février au Caire, la ministre allemande des Affaires étrangères s’est entretenue avec le président Abdel-Fattah Al-Sissi. Au centre des discussions : les relations bilatérales, les dossiers régionaux et les changements climatiques.

L Egypte et l Allemagne ont convenu de renforcer leur coop ration dans diff rents domaines.
L Egypte et l Allemagne ont convenu de renforcer leur coop ration dans diff rents domaines.

La ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, est arrivée au Caire le 12 février, dans le cadre de sa première tournée au Moyen-Orient qui comprend également les territoires palestiniens, Israël et la Jordanie. La ministre allemande s’est entretenue avec le président Abdel-Fattah Al-Sissi des dossiers d’intérêt commun. Le président a souligné l’importance que l’Egypte attache au renforcement de la coopération avec l’Allemagne. « L’Egypte considère ses relations avec l’Allemagne comme un axe fondamental de ses relations avec l’Europe », a affirmé le président, soulignant l’engagement fort des entreprises allemandes dans les plans de développement ambitieux que l’Egypte a mis en place au cours des dernières années. Le chef de l’Etat a ajouté que l’Egypte attendait avec impatience l’augmentation des investissements allemands en Egypte, afin de bénéficier de l’expérience et de la technologie allemandes dans les efforts de localisation de l’industrie en Egypte.

Pour sa part, Annalena Baerbock a affirmé que l’Egypte est un élément de stabilité et d’équilibre au Moyen-Orient et en Afrique, louant les efforts du pays dans l’accueil de millions de réfugiés et dans la lutte contre le terrorisme et la pensée extrémiste. Elle a déclaré que les projets de développement en Egypte offrent d’excellentes opportunités aux investissements allemands, en particulier dans les domaines des infrastructures, des transports, des énergies renouvelables, de l’électricité et de l’éducation.

Développement régional

et changements climatiques

Plusieurs dossiers régionaux et internationaux ont été évoqués lors des pourparlers. Les deux parties ont convenu de poursuivre la coordination pour faire face aux défis dans la région, en particulier les questions palestinienne et libyenne. Le président Sissi a souligné l’importance des concertations entre l’Egypte et l’Allemagne pour mettre en oeuvre les recommandations de la Conférence de Berlin sur la Libye.

Alors que l’Egypte s’apprête à accueillir la COP27 en novembre prochain, Baerbock a salué le rôle important de l’Egypte dans les efforts internationaux visant à faire face aux changements climatiques, exprimant l’aspiration de l’Allemagne à renforcer la coopération avec l’Egypte à cet égard.

La ministre allemande s’est entretenue bilatéralement avec le chef de la diplomatie égyptien, Sameh Choukri. La question des droits de l’homme, la cause palestinienne, la crise en Ukraine et les relations bilatérales ont été évoquées. Lors d’une conférence de presse conjointe, Choukri a souligné la coopération avec l’Allemagne dans le domaine de l’armement, affirmant que « l’Egypte a recours à l’Allemagne pour ses besoins en armement pour protéger sa sécurité nationale et ses frontières ».

Nouveau gouvernement, nouveaux objectifs

L’expert en relations internationales Ayman Samir explique que le nouveau gouvernement allemand est différent de celui d’Angela Merkel. « La coalition au pouvoir en Allemagne comprend trois partis, à savoir les sociaux-démocrates, les libéraux et les Verts dont fait partie la ministre des Affaires étrangères, d’où l’intérêt du nouveau gouvernement allemand pour les questions environnementales, notamment les changements climatiques. Il cherche à soutenir et à financer la lutte contre le réchauffement climatique en Afrique », explique l’expert. Et d’ajouter que l’Egypte est sur le point d’accueillir la COP27, et dans ce contexte, la coopération avec l’Allemagne est d’une grande importance. « L’Allemagne en tant que président du G7 peut renforcer et soutenir les objectifs ambitieux de l’Egypte en matière de protection du climat et de transition énergétique », affirme Samir. Il rappelle que l’Egypte a signé un accord avec le groupe allemand Siemens, pour effectuer des recherches sur un projet de production d’hydrogène vert via l’électrolyse de l’eau, présenté comme la solution énergétique du futur.

Sur un autre volet, le professeur de sciences politiques à l’Université américaine du Caire Tarek Fahmy souligne l’importance politique de cette visite. « L’Allemagne est consciente que l’Egypte est la clé de la stabilité et de l’équilibre au Moyen-Orient et en Afrique. C’est dans ce contexte que Le Caire et Berlin ont convenu de poursuivre leur coordination pour faire face aux défis actuels dans la région, principalement la question palestinienne et la situation en Libye ».

La migration illégale est un autre dossier important. « Depuis 2016, la marine égyptienne a réalisé des succès considérables dans le domaine de la lutte contre la migration illégale vers l’Europe », affirme Tarek Fahmy. Et d’ajouter que la migration illégale menace l’Europe, en particulier l’Allemagne, qui souffre de la présence sur son sol d’éléments des Frères musulmans et de Daech. « Les deux pays coopèrent en échangeant les expériences et les informations dans le domaine de la lutte antiterroriste. D’où l’importance de poursuivre cette coopération qui a commencé il y a plusieurs années et qui se poursuivra avec le nouveau gouvernement », conclut Fahmy l

 

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique