Egypte > Egypte >

Etat d’urgence, la fin d’une époque

May Al-Maghrabi, Mardi, 26 octobre 2021

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a annoncé, lundi, la levée de l’état d’urgence, en vigueur depuis 2017. Une décision saluée par l’ensemble de la classe politique.

L’annulation de l’état d’urgence confirme la réussite de l’opération militaire « Sinaï 2018  » qui a
L’annulation de l’état d’urgence confirme la réussite de l’opération militaire « Sinaï 2018  » qui a éliminé le terrorisme.

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a annoncé, lundi 25 octobre, la levée de l’état d’urgence, instauré il y a 4 ans après plusieurs attentats meurtriers contre des églises coptes en avril 2017 et reconduit de manière ininterrompue.

« L’Egypte est devenue, grâce à son grand peuple et ses hommes loyaux, une oasis de sécurité et de stabilité dans la région », a déclaré le président Sissi sur sa page officielle Facebook. « C’est pourquoi j’ai décidé d’annuler le renouvellement de l’état d’urgence dans tout le pays. Une décision dont le véritable artisan est le peuple égyptien, qui a contribué ces dernières années aux efforts sincères de développement du pays. Aujourd’hui, nous avançons à pas sûrs vers la construction d’une nouvelle République », a affirmé le président qui a salué « les martyrs qui ont sacrifié leur vie pour établir cette sécurité ».

La décision du chef de l’Etat a été saluée par l’ensemble de la classe politique. L’état d’urgence a été instauré en Egypte en 1981, après l’assassinat du président Anouar Al-Sadate par des islamistes radicaux. Il est resté en vigueur pendant 3 décennies sous le président Hosni Moubarak et a été ensuite levé puis rétabli puis levé à nouveau (voir sous-encadré).

En 2017, l’état d’urgence est instauré après l’attentat contre des églises qui a fait 44 morts à Alexandrie et Tanta. Selon l’expert sécuritaire Khaled Okacha, président du Centre égyptien de la pensée et des études stratégiques, la décision du président repose sur des estimations sécuritaires selon lesquelles l’Egypte a réussi à vaincre le terrorisme.

« L’état d’urgence était une nécessité vu la recrudescence du terrorisme après la chute des Frères musulmans en 2013. Aujourd’hui, le contexte a complètement changé. L’opération militaire globale Sinaï 2018 est parvenue à éliminer le terrorisme au Sinaï et sur les frontières occidentales », affirme Okacha. La loi de l’état d’urgence confère notamment des pouvoirs élargis à la police en matière de détention et de surveillance.

Multiples messages

« La décision est importante, elle intervient alors que le terrorisme a connu une nette régression. Après des années de chaos politique et sécuritaire, l’Egypte a retrouvé la sécurité et la stabilité politique », affirme, pour sa part, Tarek Fahmi, professeur de sciences politiques à l’Université du Caire.

Cette décision est, selon lui, l’application pratique de la stratégie nationale des droits de l’homme lancée récemment et témoigne d’une volonté sincère de sceller les principes de la démocratie. « C’est un message aux pays qui instrumentalisent le dossier des droits de l’homme et l’utilisent contre l’Egypte », affirme Fahmi. Selon lui, c’est un message rassurant à la communauté internationale qui aura un impact positif sur l’Egypte, surtout en ce qui concerne les investissements et le tourisme.

L’état d’urgence en dates

1958 : L’état d’urgence est décrété suite à l’agression tripartite sur l’Egypte en 1956 et reste en vigueur jusqu’en 1964.

1967 : Il est rétabli lors de l’agression israélienne contre l’Egypte et reste en vigueur 13 ans, jusqu’en 1980.

1981 : L’état d’urgence est rétabli jusqu’en 2010, date à laquelle l’Assemblée du peuple décide, le 12 mai 2010, de le renouveler pour seulement deux ans.

2011 : Le Conseil suprême des forces armées, qui a pris en charge le pays à l’issue de la révolution, décide de restituer l’état d’urgence en raison des nombreux cas de violence et de port d’armes.

2012 : La loi d’urgence est officiellement suspendue le 31 mai.

2013 : Instauration de l’état d’urgence après l’’évacuation des sit-in de Rabea et d’Al-Nahda et la violence qui l’a suivie.

2014 : Le président Sissi décrète l’état d’urgence dans le Sinaï et le prolonge à trois reprises pour des durées de trois mois sur fond d’attentats terroristes.

2017 : Après le double attentat contre les deux églises à Alexandrie et à Tanta, l’état d’urgence est décrété et est prolongé pour des périodes de trois mois avec l’approbation du Conseil des députés.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique