Egypte > Egypte >

Les élèves déjà en vacances

May Al-Maghrabi, Mardi, 27 avril 2021

Face au risque de propagation de la troisième vague du Covid-19, le ministre de l’Education a décidé d’achever l’année scolaire fin avril pour la majorité des cycles scolaires.

Vu la situation pandémique pesante, le ministère de l’Education a annoncé, dimanche 25 avril, que l’année scolaire se terminera fin avril pour la plupart des cycles scolaires. Une décision qui ne s’applique pas aux écoles internationales, qui auront la liberté de choisir le système d’enseignement hybride avec un maximum de trois jours de cours en présentiel par semaine. Des décisions qui interviennent dans un contexte d’augmentation du nombre d’infections du coronavirus dans tout le pays, qui a signalé samedi 912 nouveaux cas, apportant le nombre total d’infections à 221 570 depuis le début de la pandémie, dont 12 998 décès.

Selon le communiqué du ministère de l’Education, la décision de terminer l’année scolaire fin avril s’applique aux élèves de la maternelle jusqu’au cycle secondaire à l’exception de la troisième préparatoire et de la troisième secondaire. Pour ces deux classes, les examens seront tenus aux dates déjà fixées. Les examens mensuels d’avril pour les classes qui voient la fin de l’année scolaire ce mois-ci ont eu lieu lundi 26, mardi 27 et se poursuivent ce mercredi 28 avril selon les horaires annoncés précédemment.

Pour les élèves de la sanawiya amma (le baccalauréat égyptien), les examens auront lieu selon les dates et les horaires annoncés par le ministère. Ils se tiendront en juillet prochain. « Les élèves sont toujours autorisés à choisir entre l’enseignement scolaire en présentiel ou en distanciel, et l’Etat mettra en place toutes les mesures préventives nécessaires lors des prochains examens », a rassuré le communiqué.

La décision de mettre fin à l’année scolaire de manière précoce a provoqué inquiétude et perturbation auprès des élèves et des parents, d’autant plus qu’elle est intervenue à la veille des examens d’avril, dont les résultats devaient être ceux du deuxième semestre et non pas ceux de fin d’année.

Cependant, la décision est jugée nécessaire pour endiguer la propagation de la troisième vague de la pandémie du Covid-19. L’Egypte a repris le deuxième trimestre fin février après avoir prolongé d’un mois les vacances de mi-année. Et ce, après que le gouvernement eut annulé l’enseignement en classe et reporté les examens du premier semestre dans les écoles et les universités en décembre 2020 après l’entrée du pays dans la deuxième vague de la pandémie .

Lien court: