Egypte > Egypte >

Les restrictions reprennent de la vigueur

Al-Ahram Hebdo (avec agences), Mercredi, 29 juillet 2020

Les mesures sanitaires contre l’épidémie de coronavirus reprennent de par le monde avec l’augmentation des nombres de contaminés. L’OMS s’inquiète.

Les restrictions reprennent de la vigueur
En Espagne, le taux d’infection au coronavirus a triplé en trois semaines après l’assouplissement des restrictions. (Photo : Reuters)

« La récente résurgence de cas de Covid- 19 dans certains pays après l’assouplissement des mesures de distanciation est certainement une cause d’inquiétude ». C’est ce qu’a déclaré à l’AFP une porte-parole de la branche européenne de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). L’organisation a appelé les pays européens à rester réactifs et à lever les restrictions « avec attention », voire à les réintroduire si besoin. En Europe, l’épidémie a tué plus de 200 000 personnes pour plus de 3 millions de cas.

Plusieurs pays de la région ont renforcé les contrôles des voyageurs. L’Allemagne propose des tests gratuits aux voyageurs de retour dans le pays. Et la France, où la circulation virale est en nette augmentation, selon les autorités sanitaires, a rendu obligatoires les tests pour les voyageurs arrivant de 16 pays. Le premier ministre français, Jean Castex, a recommandé à ses compatriotes d’éviter de se rendre en Catalogne, dans le nordest de l’Espagne, où le gouvernement a ordonné vendredi la fermeture des discothèques et bars de nuit face à l’augmentation des infections. La Norvège a, elle, de nouveau imposé des restrictions sur les voyages avec l’Espagne, où l’épidémie repart à la hausse. En Angleterre, l’obligation de porter le masque dans les magasins et les supermarchés est entrée en vigueur. Alors qu’à Anvers, en Belgique, les réunions de plus de 10 personnes sont interdites à partir de samedi.

En Amérique latine et aux Caraïbes, le seuil des 4 millions de cas a également été franchi. Le Brésil, à lui seul, compte désormais plus de 2,2 millions de cas. La situation est particulièrement dramatique au Pérou, où le système sanitaire de la deuxième ville du pays, Arequipa, est totalement saturé. Des personnes infectées dorment dans des tentes devant les hôpitaux ou dans leurs voitures, dans l’espoir d’obtenir une place. Quant aux Etats-Unis, pays le plus endeuillé avec plus de 145 000 décès liés au coronavirus et 4,1 millions d’infections diagnostiquées, l’imposition du port de masques gagne du terrain : le géant des fast-foods McDonalds va obliger tous ses clients à en porter à partir du 1er août.

Ailleurs dans le monde, les chiffres continuent aussi à progresser. En Inde, avec 30 000 décès, le pays devient le sixième comptant le plus de morts, derrière les Etats-Unis, le Brésil, la Grande-Bretagne, le Mexique et l’Italie. Plusieurs pays ont, eux, choisi d’imposer à nouveau des mesures de confinement partiel.

Les quelque 10 millions d’habitants de Tokyo ont ainsi été invités à rester chez eux depuis jeudi, premier jour d’un long week-end férié. La Corée du Sud a enregistré, samedi, 113 nouveaux cas confirmés de contamination au coronavirus, un record sur une journée depuis le mois de mars et qui porte le nombre total d’infections à plus de 14 000. Au total, près de 40 pays ont, au cours de la semaine, enregistré une hausse de nouveaux cas de coronavirus, selon un décompte réalisé par Reuters, ce qui démontre une reprise de la circulation du virus dans toutes les régions du monde. « Nous ne retournerons pas à l’ancienne normalité. La pandémie a déjà changé nos façons de vivre », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

En Egypte, les chiffres officiels mis à jour dimanche font état de 92 062 infections et 4 606 décès depuis la manifestation du virus le 14 février dernier. Le nombre de cas quotidiens est en baisse depuis deux semaines, mais les autorités sanitaires appellent la population à la vigilance.

Lien court: