Egypte > Egypte >

Tournée africaine de Sissi : Cap à l’ouest

May Al-Maghrabi, Mardi, 16 avril 2019

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a achevé, 13 avril, une tournée africaine qui l’a mené en Guinée, en Côte d’Ivoire et au Sénégal. L’occasion de discuter des opportunités de coopération avec les pays d’Afrique de l’Ouest.

Tournée africaine de Sissi : Cap à l’ouest
La tournée africaineouvre de nouveaux horizons de coopération entre l'Egypte et la région del'Afrique de l'Ouest.

De la guinée, aux Etats-Unis, à la Côté d’Ivoire avant d’achever son périple par une visite au Sénégal, le président Abdel-Fattah Al-Sissi a été, depuis le 7 avril, en tournée destinée à négocier les causes arabes, africaines, mais aussi à propulser la coopération égypto-africaine. Avant de s’envoler aux Etats-Unis, le 8 avril, le président Sissi s’était rendu le 7 avril en Guinée. Une visite qui s’inscrit dans le cadre d’une tournée dans la région de l’Afrique de l’Ouest (Côte d’Ivoire et Sénégal). Des concertations politiques et des accords de coopération bilatérale dans différents domaines économique, politique, sécuritaire et culturel ont couronné cette tournée africaine, ouvrant de nouveaux horizons de coopération avec les pays de « cette région africaine stratégique et riche en ressources naturelles et pétrolières » (voir entretien).

Guinée : Travailler conjointement pour la sécurité du Sahel

Dans sa première station africaine, le président Sissi a été accueilli, le 7 avril à Conakry, par son homologue guinéen, Alpha Condé, qui a salué une visite intervenant 5 décennies après la dernière visite du président défunt Gamal Abdel-Nasser. Il a de même exprimé la volonté de son pays d’entamer une coopération étroite avec l’Egypte, « dont le rôle est central, en particulier à la lumière de sa présidence de l’Union Africaine (UA) ». En appréciation, le président Sissi a été décoré par son homologue guinéen du « Grand Cordon de l’Ordre National de Mérite de la République de la Guinée », la plus haute distinction en République de Guinée. De nombreux accords de coopération bilatérale couvrant les domaines du commerce, de la culture, des médias et des sports ont été par ailleurs signés. Selon le porte-parole de la présidence, Bassem Radi, les discussions entre les deux présidents ont permis de « dégager un consensus sur la nécessité de renforcer la coopération et la coordination régionales, afin de maintenir la paix, la sécurité et la stabilité sur le continent africain, en particulier dans la région du Sahel ». Les deux leaders ont, de même, passé en revue des questions énergétiques en Afrique, suite à la désignation du président Condé pour activer l’Initiative des énergies renouvelables en Afrique. Concernant la stimulation de la coopération bilatérale, le président Sissi a jugé important de développer les perspectives de coopération avec la Guinée et de booster les relations économiques et commerciales bilatérales, « ce qui est de nature à contribuer à faire progresser l’intégration régionale en Afrique et à concrétiser les objectifs de la Zone de libre-échange d’Afrique (ZLECA) », a-t-il précisé.

Par ailleurs, il a affirmé que l’Egypte était prête à fournir un soutien technique à la Guinée dans le domaine du renforcement des capacités et de la formation des cadres guinéens dans diverses spécialités, notamment la sécurité et l’armée. Et ceci dans le cadre du protocole de coopération militaire signé entre les deux pays en novembre 2018.

Côte d’Ivoire : Donner un coup de pouce aux échanges

Le président Sissi s’est aussi rendu à la Côte d’Ivoire les 10 et 11 avril. La première d’un chef d’Etat égyp­tien dans ce pays où il a été accueilli chaleureusement par son homologue ivoirien, Alassane Ouattara. Les deux hommes ont mis en avant l’agenda sécuritaire et ont affiché leur volonté de renforcer les liens économiques entre les deux pays. Ils ont de même convenu de booster les échanges globaux, aujourd’hui faibles. « Malgré l’excellente qualité des relations entre nos deux pays ainsi que les accords de coopération qui existent, le volume des échanges globaux demeure faible », a regretté Ouattara, relevant que le développe­ment de cette coopération passe par « l’établissement de partenariat entre nos Chambres de commerce et le retour d’Egyptair sur le tarmac de l’aéroport ivoirien que nous finalise­rons dans les mois à venir et qui contribuera à dynamiser les échanges entre les deux pays ».

De son côté, le président Sissi a indiqué que cette visite « concerne la promotion du travail commun visant au renforcement de la sécurité et du développement des pays ». Au niveau de coopération en matière de sécurité, il a évoqué « les actions de renforce­ment de la sécurité et de la stabilité » entre les deux pays. Quant au prési­dent ivoirien, il a salué l’accord de défense entre les deux pays, qui per­met notamment la formation de forces de sécurité et de défense ivoiriennes dans les académies militaires égyp­tiennes. La visite s’est soldée sur la signature des accords de coopération dans les domaines de la santé, du tou­risme et de la culture. « Nous oeuvrons à ce que cette coopération soit un exemple pour tous les pays de l’UA », s’est félicité le président Sissi.

Sénégal : Augmenter les investissements égyptiens

« Nous recevons en la personne du président Sissi un hôte de marque en sa double qualité de président de la République arabe d’Egypte et de président en exercice de l’UA ». c’est par ces propos que le président sénégalais, Macky Sall, a reçu le président Sissi, arrivé jeudi 11 avril à Dakar dans le cadre d’une visite de deux jours. Le président sénégalais a affirmé que son pays avait soutenu la présidence de l’Egypte de l’UA. « Dans l’esprit des excellentes relations entre les deux pays, le Sénégal apportera naturellement toute sa collaboration à l’Egypte pour la réalisation totale de ce mandat au service de notre continent, y compris dans les instances comme le G7 ou le G20 dont nous aurons à travailler ensemble », s’est-il engagé. Prenant la parole, le président Sissi a remercié son homologue sénégalais de son accueil chaleureux et l’a invité à visiter Le Caire. Suite à leurs pourparlers, les deux chefs d’Etat ont exprimé, lors d’une conférence de presse conjointe, leur volonté mutuelle de raffermir davantage les excellentes relations d’amitié et de coopération entre le Sénégal et l’Egypte. « Nous nous sommes entendus sur l’importance d’intensifier les échanges et les relations à tous les niveaux surtout dans les domaines économique et commercial, avec notamment l’augmentation des investissements privés égyptiens au Sénégal », a fait savoir le président Sissi.

De son côté, le président sénégalais a souligné l’importance de promouvoir les relations de partenariat entre les secteurs privés des deux pays. « Nous avons besoin surtout de donner davantage de contenu économique à cette coopération, notamment par la promotion de l’investissement privé et des relations de partenariat entre les secteurs privés égyptien et sénégalais », a déclaré le président Sall. Les deux dirigeants ont, notamment, convenu de renforcer la coopération bilatérale dans les domaines de l’habitat, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et du tourisme.

Ils ont de même discuté de la situation politique et sécuritaire sur l’ensemble du continent ainsi que de la coopération en matière de la lutte contre le terrorisme. Par ailleurs, ils ont assisté à la signature de deux mémorandums dans les domaines des consultations diplomatiques et des médias au terme de la visite.

Lien court: