Semaine du 26 janvier au 1er février 2022 - Numéro 1408
Mohamed Al-Sayed, un champion en devenir
  Le jeune épéiste Mohamed Al-Sayed, 18 ans, occupe le premier rang au classement mondial junior après sa médaille d’or à la Coupe du monde juniors en Ouzbékistan. Portrait d’un épéiste créatif et imprévisible.
Mohamed Al-Sayed, un champion en devenir
L’épéiste Mohamed Al-Sayed a percé au niveau international en occupant la première place mondiale junior.
Marianne Youssef12-01-2022

L’épéiste Mohamed Al-Sayed a rendu fier l’escrime égyptienne à seulement 18 ans, en occupant la première place mondiale junior après avoir raflé une médaille d’or à la Coupe du monde juniors en Ouzbékistan. « J’ai fait un parcours sans faute à la Coupe du monde. J’ai gagné tous les matchs jusqu’en finale. Grâce à cette médaille, j’ai amélioré mon classement mondial de la 5e à la 1re place. Je suis fier de cet exploit et très motivé pour continuer mon parcours, afin de parvenir à ce rang au classement mondial sénior », assure Al-Sayed avec assurance. Mohamed a toujours pris ce sport au sérieux depuis qu’il était très jeune. Le jeune athlète a commencé à s’entraîner dès l’âge de 4 ans, car son père était un entraîneur d’épée et il l’accompagnait au club Ahli. « Mon père était un ancien champion d’épée. Il m’a transmis la passion de ce sport. Je lui dois l’expérience que j’ai acquise durant mon jeune âge. Il m’a transmis toute son expérience d’ancien escrimeur et toutes les techniques de jeu en tant qu’entraîneur », ajoute Al-Sayed. Très jeune, à l’âge de 9 ans, il commence à participer à des tournois nationaux. A l’âge de 11 ans, il intègre la sélection des moins de 13 ans. En 2012, il dispute à l’âge de 12 ans sa première compétition internationale lors de laquelle il rafle une médaille d’or.

De nombreux succès

Très jeune, son parcours est marqué par de nombreux succès et des résultats prometteurs. Grâce à son talent, il est le premier escrimeur junior à participer aux Jeux Olympiques (JO) de Tokyo 2021 avec la sélection seniors égyptienne. A Tokyo, il retient l’attention des entraîneurs étrangers, de plusieurs journaux ainsi que des réseaux sociaux à la suite de sa victoire au premier tour contre le Français Yannick Borel, champion du monde en 2018, triple champion d’Europe et champion olympique aux JO de Rio. Son parcours s’arrête en quarts de finale en occupant une 8e place. « Ma victoire contre le Français Borel était un exploit inédit. Borel a dit sur sa page Facebook que ma technique de jeu était très spéciale. Il m’a aussi félicité en notant qu’un avenir plein de succès m’attendait dans cette discipline », assure Al-Sayed.

Al-Sayed s’entraîne également sous la houlette de son père qui est aussi l’entraîneur de la sélection. « J’ai appris de mon père toutes les techniques de jeu qui ne sont pas uniquement basées sur la force physique, mais aussi sur des techniques mentales comme la patience et l’observation. A l’épée, il ne s’agit pas de jouer uniquement sur la souplesse comme au fleuret ou sur la vitesse comme au sabre, mais d’allier ces différents facteurs », explique-t-il.

Du haut de ses 18 ans, A-Sayed est un escrimeur talentueux, qui a beaucoup à donner. Il vise une médaille olympique. « Mon plus grand rêve est de remporter une médaille olympique. Mais il reste encore du chemin à parcourir et beaucoup d’efforts à faire », conclut-t-il.

Les plus importantes médailles de Mohamed Al-Sayed :

2018 : Médaille d’argent aux Championnats d’Afrique juniors en Algérie.

2019 : Médaille d’argent aux Championnats d’Afrique juniors en Algérie. Une médaille de bronze aux Championnats d’Afrique seniors au Sénégal.

2021 : Médaille de bronze aux Championnats du monde juniors en Egypte. Médaille d’or à la Coupe du monde en Ouzbékistan.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire