Semaine du 4 au 10 août 2021 - Numéro 1384
Nancy Tamane fait honneur à l’Egypte
  En remportant une médaille d’or à la Coupe du monde de gymnastique le 7 juin au Caire, Nancy Tamane, 27 ans, a réalisé une première dans l’histoire de la gymnastique artistique féminine. Portrait d’une gymnaste prometteuse.
Nancy Tamane sur le podium de la Coupe du monde.
Nancy Tamane sur le podium de la Coupe du monde.
Mirande Youssef02-06-2021

Déterminée et ambitieuse, ce sont les deux caractéristiques de Nancy Tamane. Sa passion dévorante et son talent l’ont menée vers la réussite. Nancy Tamane, la gymnaste la plus âgée et la plus expérimentée de la sélection, a glané une médaille d’or en saut de cheval. Elle a accompli un excellent parcours. Elle a débuté le tournoi en se classant 5e dans les tours éliminatoires en saut de cheval pour arriver en finale qui regroupe les 8 meilleures gymnastes sur cet agrès. « En finale, j’ai devancé les deux gymnastes hongroises Bianka Schermann et Maria Bacskay avec un score de 13.32 points. Les deux gymnastes sont de grandes stars et ont déjà plusieurs médailles à leur actif. Par exemple, la gym­naste Maria Bacskay était la médaillée de bronze aux Championnats d’Europe en 2020 », note Nancy.

Nancy Tamane a inscrit son nom dans l’his­toire de la gymnastique artistique féminine grâce à cette médaille, la première d’une gym­naste égyptienne dans une coupe du monde. Cette médaille est le fruit d’un entraînement sans relâche depuis son enfance. En fait, toutes les conditions étaient réunies pour permettre à cette gymnaste une transition réussie vers le monde professionnel. Elle a fait ses premiers pas au club d’Al-Moassassa Al-Askariya à Alexandrie. En 2010, elle rejoint la sélection dames grâce à ses bonnes performances aux tournois nationaux. Elle a été propulsée très tôt dans les compétitions internationales. En 2011, elle réalise son premier exploit interna­tional à l’âge de 16 ans en se classant 7e dans l’épreuve du saut de cheval à la Coupe du monde en Russie. En 2012, elle remporte une médaille de bronze au saut de cheval et une médaille d’argent au sol aux Championnats d’Afrique en Tunisie. Aux Jeux africains de 2015, elle est médaillée de bronze au saut de cheval. Aux Jeux méditerranéens 2018, elle obtient la médaille d’or au saut de cheval. En 2019, elle décroche à nouveau une médaille d’or aux Jeux africains. « A ma petite enfance, j’ai mis mon corps à rude épreuve pour atteindre le professionnalisme. Je me suis focalisée sur la réussite sur cette discipline et je m’y suis consacrée corps et âme », dit Nancy.

Se perfectionner rapidement

Nancy étudie avec son entraîneur les tech­niques de certaines stars, telle la championne olympique américaine Simone Biles, qui est pour elle un modèle à suivre, car elle a une technique de très haut niveau. L’objectif est de se perfectionner rapidement. « J’apprends d’elle comment enchaîner les séquences acro­batiques en variant les vitesses et les hauteurs. Il s’agit d’allier équilibre, souplesse et vitesse. Simone vient de réaliser en mai dernier dans un tournoi aux Etats-Unis un saut qu’aucune femme n’avait réussi à faire jusqu’à présent », assure-t-elle.

Nancy a montré une grande passion pour l’épreuve du saut de cheval. « Des 4 agrès de la discipline, c’est le saut de cheval que je préfère. Cet agrès est franchi après une course de 25m et un mouvement d’impulsion sur un tremplin. C’est un agrès qui donne lieu à des sauts complexes et des difficultés techniques, et exige une grande concentration avant la prise de l’élan », raconte Nancy

Nancy Tamane a raté sa qualification olym­pique lors des éliminatoires africaines qui se sont achevées en Egypte le 27 mai dernier, mais elle est fière d’être la première gymnaste à placer l’Egypte dans la liste des grands pays de la discipline grâce à sa médaille à la Coupe du monde .


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire