Semaine du 9 au 15 juin 2021 - Numéro 1377
La gymnastique artistique marque des points
  L’Egypte a brillé à domicile lors de la Coupe du monde de gymnastique artistique organisée pour la première fois en Afrique et qui s’est achevée au Caire le 7 juin. Bilan.
Les gymnastes égyptiens ont montré un très haut niveau à la Coupe du monde de gymnastique.
Les gymnastes égyptiens ont montré un très haut niveau à la Coupe du monde de gymnastique.
Marianne Youssef02-06-2021

Jamais l’équipe égyptienne de gymnastique artistique n’avait vu pareille fête. Dimanche, les athlètes égyptiens ont obtenu 2 médailles d’or et 2 de bronze. Des médailles qui montrent le potentiel de ces gymnastes qui ont brillé aussi lors des éliminatoires africaines qui se sont achevées le 27 mai dernier au Caire et où 4 gymnastes (2 en gymnastique artistique et 2 en tram­poline) se sont qualifiés pour les Jeux Olympiques (JO) en raflant chacun une médaille d’or. 40 gym­nastes de 17 pays ont pris part à la Coupe du monde organisée pour la première fois sur le continent afri­cain. L’Egypte était représentée par 10 gymnastes, 6 hommes et 4 dames.

Les auteurs des deux médailles d’or sont la star de la sélection en anneaux Ali Zahran, qui a fait un parcours sans faute en occupant la première place au tour éliminatoire et s’est qualifié pour la finale. En finale, Zahran, favori des anneaux, a frappé en raflant une médaille d’or avec un score de 14.70 points devançant l’Azerbaidjanais Javidan Babayev, qui a raflé la médaille d’argent avec un score de 14.33 points, et l’Ukrainien Roman Vashenko qui a décroché une médaille de bronze avec un score de 13.80 points. « La médaille de Zahran était attendue. Il est le pre­mier gymnaste africain et arabe à décrocher 8 médailles dans l’agrès des anneaux dans des Coupes du monde. Il est le gymnaste le plus expérimenté de la sélection vu qu’il a participé à de nombreuses com­pétitions internationales. Il n’a trouvé aucune difficulté à devancer le gymnaste Roman Vashenko, médaillé d’or aux Championnats d’Europe 2020 », explique Ahmad Talaat, directeur technique de la sélection de gymnastique artistique. Les dames n’étaient pas en reste puisqu’elles ont réalisé une pre­mière dans l’histoire de la gymnas­tique artistique féminine qui n’avait jamais décroché de médaille dans une Coupe du monde. La médaille d’or a été empochée par Nancy Tamane en saut de cheval avec un score de 13.32. Elle a devancé la gymnaste hongroise Bianka Schermann qui a obtenu la médaille d’argent et sa compatriote hon­groise Maria Bacskay qui a décro­ché la médaille de bronze. Nancy Tamane est l’une des gymnastes les plus douées de la sélection égyp­tienne. Elle a un très bon palmarès. Elle a été plusieurs fois championne d’Afrique et médaillée d’or aux Jeux méditerranéens en 2018. En outre, deux gymnastes ont raflé chacune une médaille de bronze, à savoir Mandy Mohamad (sol) et Zeina Ibrahim (poutre). « C’est la première fois que la gymnastique artistique féminine égyptienne rafle 3 médailles dans une Coupe du monde. Cela est très encourageant et révèle que cette équipe a réussi à se frayer un chemin vers le mondia­lisme », assure Talaat.

Une moisson très encourageante

Aux dires des responsables de la Fédération égyptienne de gymnas­tique, la moisson de l’Egypte est très satisfaisante et les gymnastes égyptiens ont été à la hauteur de la compétition. « Outre les 5 médailles, 6 gymnastes sur les 10 qui ont pris part à cette Coupe du monde ont atteint le stade de la finale. Les finales sont réservées seulement aux 8 premiers des élimi­natoires. Cela prouve qu’ils ont démontré un très bon niveau dans un tournoi de très haut niveau qui regroupe les meilleurs du monde », ajoute-t-il.

Cette performance est de bon augure avant les JO de Tokyo. Le staff technique profitera de ces résultats pour mettre en oeuvre un plan de travail pour les gymnastes qui se sont qualifiés pour les JO de Tokyo. « Les 4 gymnastes qualifiés en gymnastique artistique ont acquis une bonne expérience lors de cette Coupe du monde, mais ils ont un travail à faire. Ils doivent évaluer leur niveau par rapport aux grandes stars et ensuite travailler sur leurs points faibles avant les JO de Tokyo », explique Talaat.

La moisson égyptienne peut véri­tablement donner confiance à l’équipe de gymnastique artistique pour l’avenir. Rendez-vous donc à Tokyo en juillet prochain l


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire