Semaine 13 au 19 octobre 2021 - Numéro 1394
Quand le tourisme défie le terrorisme
  Les professionnels du secteur touristique minimisent l'impact du dernier attentat contre un autocar à Guiza, assurant qu'aucune réservation n'a été annulée. L'industrie du tourisme est de plus en plus capable de contourner les crises.
La famille royale belge dans une tombe à Louqsor et devant le Sphinx à Guiza.
La famille royale belge dans une tombe à Louqsor et devant le Sphinx à Guiza.
Dalia Farouq16-01-2019

Bonne nouvelle. Des réservations de séjours, et aucune annulation de voyage n’est faite jusqu’à l’heure. La reprise du tourisme qui s’est fait remarquer ces derniers mois se poursuit donc. Les professionnels du tourisme assurent que l’attentat qui a frappé récemment un autocar dans la région de Guiza et où deux touristes vietnamiens ont perdu la vie n’aura pas de répercussions sur l’activité touristique en Egypte. « Les photos de la famille royale belge devant les pyramides, qui ont fait le tour du monde, sont la meilleure réponse à la ques­tion: Est-ce que l’Egypte est une destination sûre ? », assure Nagui Eriane, membre de l’Union des chambres du tourisme, tout en minimisant l’impact de l’attentat sur le mouve­ment touristique en Egypte. Il ajoute que le terrorisme est aujourd’hui un phénomène mon­dial qui frappe partout et les touristes sont de plus en plus conscients que ce genre d’événe­ment peut avoir lieu n’importe où, même dans leur pays d’origine. Avis partagé par le guide touristique Ahmad Hosni, qui assure avoir vu des dizaines de vacanciers se balader le lende­main de l’attentat sur le plateau des pyramides. « J’accompagnais un groupe de touristes ita­liens qui a refusé de reporter sa visite aux pyramides à cause de l’attentat en disant que le terrorisme frappe partout dans le monde actuellement », témoigne Hosni.

SPhynx

Pour sa part, Adel Zaki, tour-opérateur, a salué la réaction rapide du gouvernement égyp­tien afin d’atténuer l’impact de l’attentat. En fait, le premier ministre, accompagné des ministres de la Santé et du Tourisme, se sont rendus à l’hôpital où se trouvaient les blessés afin de les soulager et de s’assurer qu’ils reçoi­vent les meilleurs soins médicaux. Le même jour, la ministre du Tourisme, Rania Al-Machat, s’est entretenue avec l’ambassadeur du Vietnam en Egypte et a pris la décision d’inviter les familles des blessés qui veulent venir en Egypte pour les voir et faciliter toutes les procédures nécessaires, dont l’octroi de visas. Chose pro­mise, chose due, ces familles ont été accueillies par les responsables du ministère du Tourisme deux jours après l’attentat. « Ces procédures rapides ont un bon impact sur l’image de l’Egypte auprès du monde entier autant qu’au­près des touristes », explique Zaki.

Nouvelle stratégie

En outre, un comité de crise a été formé au ministère du Tourisme afin de mesurer l’impact réel de ces attentats dans les médias internatio­naux mais aussi auprès des tour-opérateurs et des offices du tourisme à l’étranger. Conclusion: « Aucun pays n’a publié de res­trictions sur les voyages vers l’Egypte. En outre, les bureaux de promotion du tourisme égyptien à l’étranger n’ont reçu aucune réac­tion inquiétante de la part des tour-opérateurs ou des responsables du tourisme de par le monde. Cette attaque n’aura pas un grand impact sur la fréquentation touristique en Egypte », estime Nihad Gamaleddine, vice-ministre du Tourisme. Elle met l’accent sur la nouvelle stratégie de promotion du tourisme basée sur la promotion des destinations touris­tiques égyptiennes, en insistant sur la spécifi­cité de chaque site (Charm Al-Cheikh, Louqsor, etc.). Une stratégie appelée « Branding by des­tination ». Le but étant de faire de chaque des­tination un site à part entière, qu’il soit culturel ou balnéaire, sans que le mot « Egypte » soit forcément mentionné. Cette stratégie commer­ciale a pour but de diminuer l’impact des évé­nements qui ont lieu dans une région de l’Egypte sur les autres destinations touris­tiques.

« On poursuit aussi notre campagne de publicité et celle des relations publiques sur les différents marchés en mettant l’accent sur les atouts du tourisme égyptien, la sécurité des différents sites touristiques, ainsi que les visites des personnalités célèbres en Egypte, soit sur le plan officiel ou même familial comme la dernière visite de la famille royale belge en Egypte il y a quelques jours », reprend Gamaleddine.

Concrètement parlant, la Chambre du tou­risme n’a recensé aucune annulation pendant les vacances de fin d’année. « Les chiffres mon­trent qu’en dépit de l’attentat, cette saison s’annonce de loin meilleure que celle de l’an­née précédente », assure Sarwat Agami, prési­dent de la Chambre de tourisme de Louqsor, et d’ajouter: « Malgré les attentats qui ont eu lieu en 2017, les touristes n’ont pas renoncé à venir, et l’année s’était terminée avec environ 8 mil­lions de touristes, soit une augmentation de 53% par rapport à 2016. Une augmentation qui s’est confirmée en 2018 avec plus de 40 % d’augmentation dans les arrivées touristiques en Egypte d’après les recensements du minis­tère du Tourisme». Agami conclut: « Avec la propagation des actes terroristes de par le monde, l’impact de tels actes est temporaire et disparaît rapidement puisque d’autres attentats ont lieu dans d’autres parties du monde et atti­reront l’attention sur d’autres pays ».




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire