Semaine du 4 au 10 août 2021 - Numéro 1384
Karabasken le nubien livre son sarcophage
  La chambre funéraire et le sarcophage de Karabasken, maire de Thèbes sous la XXVe dynastie (755-656 av. J.-C.) ont été mis à jour dans la région d’Assassif à Louqsor.
Assassif
Dalia Farouk07-09-2016

La mission archéologique égypto-américaine, opérant sur le site se trouvant au sud d’Assassif à Louqsor, a mis au jour la chambre funéraire ainsi que le sarcophage de Karabasken. Maire de Thèbes sous le règne de Chabaka sous la XXVe dynastie, Karabasken fut aussi le quatrième prêtre d'Amon.

L'importance de cette découverte réside dans le fait qu'il s'agit du seul exemple de sarcophage d'un haut dignitaire de la 25e dynastie découvert à Louqsor. En outre, c'est un exemple unique d'un sarcophage remontant à l'époque Kouchite. La XXVe dynastie pharaonique (755-656 av. J.-C.) a la particularité d'être uniquement nubienne, originaire du royaume de Napata, appelé aussi Royaume de Kouche.

Ce sarcophage rectangulaire de 2,41 mètres de hauteur et une base longue de 1,63 mètres, a été taillé dans un bloc de granit rose d'Assouan, sans décoration. La salle funéraire n'a pas été décorée ni la salle de culte qui possédait plusieurs niches. L'accès à la salle funéraire se fait par une rampe assez raide. « La chambre a été trouvée au fond d'un puits funéraire d'environ 9 mètres de profondeur et 2 mètres et quart de largeur, ce qui n'a pas été simple pour les fouilles, surtout que l'espace au fond est très étroit », rapporte Mahmoud Afifi, directeur du département des antiquités égyptiennes au ministère des antiquités.

Pour sa part, Elena Pitschikova, directrice de la mission égypto-américaine, assure que le sarcophage fut pillé dans l'antiquité et les voleurs ont brisé une partie du couvercle. « L'intérieur de la cuve est entièrement rempli de déblais qu'il faut maintenant retiré mais le travail sera très difficile car l'ouverture disponible y est très réduite » explique Pitschikova. Et d'ajouter : « La mission poursuit aussi le dégagement et la restauration de la grande salle à piliers de la tombe dans des conditions difficiles au fond de la tombe Karabasken »

Découverte une première fois au début du IXXe siècle John Gardner Wilkinson, Robert Hay et Harry Burton, c'est la mission égypto-américaine qui a redécouvert la tombe de Karabasken vers la fin de 2006. Cette redécouverte s'inscrit dans le cadre du projet de conservation du sud d’Assassif qui a commencé au début de la même année. Cette mission a de même remis au jour à cette époque deux autres tombes aussi importantes que celle de Karabasken, celles de Karakahamun et d’Irtieru. Décrit par les voyageurs du IXXe siècle comme l'un des plus beaux tombeaux de Thèbes, ces tombes avaient été complètement détruites. Celle de Karabasken avait disparu à cause de la construction de maisons en surface. Ces tombes n’avaient alors jamais été correctement nettoyées, étudiées ou restaurées. Ce n’est que depuis 2006 que l’équipe égypto-américaine de South Assassif Conservation Project (SACP) s’intéresse à ces tombes. Depuis, les découvertes se poursuivent. En fait, il y a quelques mois, cette même mission avait aussi découvert la tombe de Badi-Bastet, un vizir de haute Egypte toujours dans le tombeau de Karabasken. Un tombeau exceptionnel remontant à la XXVIe dynastie, dite aussi période saïte, du nom de la ville de Saïs dont est originaire la dynastie (664-525 av. J.-C.). Selon les archéologues de la mission, Badi-Bastet aurait réutilisé pour lui-même la tombe de Karabasken. « Nous allons poursuivre le déblayage des différents recoins de la tombe qui révélera certainement davantage de surprises », conclut pitschikova.

Box Al-Assasif

C'est une petite vallée de Thèbes Ouest qui s'étend entre Al-Deir Al-Bahari et Dra Aboul-Naga sur la rive ouest du Nil. Elle est le site d'une ancienne nécropole qui inclut des douzaines de tombes privées de nobles et de hauts fonctionnaires, du Moyen Empire (2022-1650 av. J.C.) et du Nouvel Empire (1549-1080 av. J.C.), de la troisième période intermédiaire (1080-656 av. J.C.) et du début de la Basse époque (656-332 av. J.C.), mais principalement des XIXe dynastie (1295-1186 av. J.C.) et XXe dynastie (1186-1069 av. J.C.). Toutefois, les tombeaux les plus majestueux de cette région datent de l'époque tardive (653-332 av. J.-C.).




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire