Semaine du 4 au 10 août 2021 - Numéro 1384
Le plateau des pyramides sous un autre jour
  Cette semaine ont repris les travaux du projet d'aménagement et de développement socioculturel du plateau des pyramides datant de 2008. L'inauguration doit avoir lieu dans 6 mois.
Le plateau des pyramides sous un autre jour
Nasma Réda24-02-2016

Le projet de réaménagement du plateau des pyramides a repris vie la semaine dernière. Afin d’attirer le plus grand nombre de touristes dans la région, le projet lancé en 2008 a été interrompu en 2011 suite à la révolution. Cette fois-ci les travaux ont repris avec un grand intérêt officiel.

L’objectif initial de ce projet est de faciliter la visite et d’offrir des services sur le site. « C’est un projet qui se divise en deux phases essentielles : la première à court terme concernant les travaux de nettoyage, d’éclairage et de séparation des lieux antiques des lieux de loisirs et d’équitation. La seconde à long terme, où les parcours de visite seront retracés différemment pour faciliter la balade dans la zone antique. Il s’agit également de terminer le centre des visiteurs avec ses quatre salles panoramiques qui donnent sur le plateau et les pyramides », explique Al-Husseini Abdel-Bassir, directeur général du plateau des pyramides de Guiza. Ce centre sera équipé de grands écrans qui racontent une partie de l’histoire de l’Egypte Ancienne. Des ateliers d’art pour enfants s’y tiendront aussi. On y trouvera aussi des restaurants, des cafétérias et des boutiques de souvenirs.

Il ajoute que de grands générateurs seront installés pour éclairer toute la région, même dans la partie « désertique » sud derrière les trois pyramides. « Il y aura deux nouvelles portes d’entrée ainsi que des guichets et des bureaux d’information », reprend Abdel-Bassir. L’ancienne entrée, donnant sur l’hôtel Mena House, sera consacrée uniquement aux VIP. 100 pancartes explicatives jalonneront le parcours de la visite, 50 toilettes fixes et mobiles seront installées partout, des tours de contrôle seront construites sur les nouvelles voies et tout au long de la région désertique. « La zone sera entourée par une clôture pour pouvoir réguler la sortie et l’entrée des visiteurs », a déclaré à l’Hebdo le ministre des Antiquités, Mamdouh Al-Damati. « En cas de plainte, une hot line sera accessible pour répondre aux besoins des visiteurs », assure le ministre, ajoutant que dix voitures de police seront dans la région au secours des clients.

Relier le site au nouveau musée

80 % des travaux du projet de réaménagement du plateau des pyramides sont déjà accomplis. Des parkings pour les bus touristiques et les voitures sont déjà installés, et une partie du parcours a été exécutée. Bien que ce soit une entreprise des forces de l’armée qui est en charge de la suite des travaux, c’est le ministère de Tourisme qui financera la plus grande part du projet. « Dans six mois au maximum, tous les travaux seront achevés », souligne Abdel-Bassir. « Les sites antiques seront gérés par le ministère des Antiquités, tandis qu’une société holding, non encore identifiée, sera responsable des services proposés », explique le directeur de la région.

Le but premier de ce réaménagement est d’attirer un plus grand nombre de visiteurs. Actuellement, le nombre de visiteurs ne dépasse pas les 5 000 par jour et atteint, lors des fêtes, une quinzaine de milliers. « Avec un probable retour du tourisme et le réaménagement du site, on vise 25 000 visiteurs par jour », conclut Abdel-Bassir, qui considère que ce projet n’est qu’une étape qui sera suivie par d’autres. Selon lui, toute la région des pyramides doit connaître un développement socioculturel, notamment la région limitrophe des sites des pyramides surpeuplée, Nazlet Al-Sammane. Après son réaménagement, le plateau des pyramides sera lié au Nouveau Grand Musée du Caire, dont l’emplacement se trouve à quelques kilomètres. Sa première phase sera inaugurée en 2018. Les deux sites formeront ensemble un paysage fascinant.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire