Sports > Sports >

Antonio Espinos : Je soutiens l’organisation en Egypte des Mondiaux 2025

Doaa Badr , Samedi, 18 février 2023

L’Espagnol Antonio Espinos, président de la Fédération internationale de karaté, parle des chances de l’Egypte d’organiser les Mondiaux de 2025 et du niveau de ses athlètes.

Antonio Espinos

Al-Ahram Hebdo : Comment jugezvous l’organisation égyptienne de la Premier League de karaté ?

Antonio Espinos : La Premier League de karaté, qui s’est déroulée fin janvier à la grande salle couverte du Stade du Caire, était très bien organisée. Tous les détails ont été pris en considération. En fait, l’organisation en Egypte est au même niveau que l’organisation en Europe. La Fédération égyptienne possède l’expérience, les équipes organisatrices et les équipements nécessaires pour une organisation sans faute. Je sais que l’Egypte a de l’expérience dans l’organisation de tous les tournois au plus haut niveau.

— Quelle évaluation faitesvous du niveau technique de cette première compétition de la saison ?

— La concurrence à la Premier League du Caire était très rude avec une grande participation mondiale. Les 12 catégories de jeu, à l’exception d’une seule, ont complété leurs listes de 32 participants. Plus de 400 athlètes de 58 pays ont été présents. En fait, la plupart des athlètes du premier rang mondial ont été présents, surtout que la Premier League du Caire était l’événement d’ouverture de la série mondiale. De plus, Le Caire a témoigné de la proclamation des Grands Gagnants de la Premier League (Grand Winners) 2022 (ndlr : les vainqueurs de toute la série de la Premier League dans chaque catégorie). Ainsi les Grands Gagnants ont disputé la compétition, ce qui a renforcé la concurrence et le niveau technique.

— Que pensez-vous du niveau des karatékas égyptiens ?

— Actuellement, l’Egypte est l’une des grandes nations de la discipline. Elle est habituée au podium dans toutes les grandes compétitions. A la Premier League du Caire, l’Egypte a remporté le titre en décrochant 13 médailles (3 d’or, 3 d’argent et 7 de bronze), devançant l’Ukraine, qui a remporté 4 médailles (3 d’or et 1 de bronze), et le Japon, 3e avec 6 médailles (2 d’or et 4 de bronze). Ce n’est pas la première fois que l’Egypte remporte le titre de la Premier League. En fait, l’Egypte a un niveau merveilleux des karatékas, et cela est apparu lors des derniers Jeux Olympiques (JO) (l’Egypte avait remporté une médaille d’or et une de bronze) et des Championnats du monde. L’Egypte possède une base d’entraînement de plus d’un million d’athlètes masculins et féminins, ce qui est un nombre incroyable, et ils ont de bons entraîneurs et un système distingué dans le jeu.

— Le président de la Fédération égyptienne de karaté, Mohamed Al-Dahrawi, a déclaré qu’il existe un accord avec vous pour l’organisation en Egypte des Mondiaux 2025. Qu’en est-il ?

— L’Egypte a soumis une demande pour organiser les Championnats du monde seniors en 2025, et j’ai parlé avec Mohamed Al-Dahrawi à ce sujet. Cette demande sera présentée au prochain congrès de la Fédération internationale. Je fais confiance à la capacité de l’Egypte à organiser n’importe quel tournoi majeur, et l’Egypte a de grandes garanties pour organiser des tournois majeurs. Elle a le soutien des responsables sportifs du pays, et cela a été confirmé lors de ma conversation avec Ashraf Sobhy, ministre de la Jeunesse et du Sport. Il serait donc bon que l’Egypte organise un tournoi mondial pour les seniors et je soutiens le dossier égyptien. De plus, l’Egypte organisera la Premier League du Caire en 2024 et 2025.

— Le karaté a-t-il des chances de revenir aux JO après sa première apparition à Tokyo 2020 ?

— Je pense que le retour du karaté aux JO sera possible en 2028. Nous avons une bonne situation maintenant et nous sommes entrés en nomination pour les JO de 2028. Le karaté est un bon jeu de sport compétitif et il l’a montré lors des JO de Tokyo.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique