Egypte > Egypte >

Concertations égypto-jordaniennes

Chaïmaa Abdel-Hamid, Mercredi, 07 décembre 2022

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a reçu le 3 décembre le roi Abdallah II de la Jordanie au palais Al-Ittihadiya. Au menu des discussions, la question palestinienne, les relations bilatérales et les crises régionales.

Concertations égypto-jordaniennes

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi s’est entretenu avec le roi de Jordanie, Abdallah II bin Al-Hussein au Caire, samedi 3 décembre. Les deux leaders ont tenu des discussions sur les événements régionaux, en particulier les développements de la question palestinienne. Il a été convenu de renforcer les efforts conjoints pour apporter un soutien aux Palestiniens et d’oeuvrer à la relance du processus de paix pour parvenir à une solution juste et globale d’une manière qui garantisse les droits légitimes du peuple palestinien.

Les deux leaders ont également eu des discussions sur d’autres questions régionales et un certain nombre de sujets d’intérêt commun, a indiqué l’ambassadeur Bassam Rady, porte-parole de la présidence de la République. Les deux parties ont souligné l’importance de leurs efforts concertés pour faire face aux crises existantes dans certains pays de la région, dans le cadre du respect de leur souveraineté et de leur unité et dans le but de mettre fin aux souffrances humaines des peuples frères.

Le politologue Hassan Salama, professeur de sciences politiques à l’Université du Caire, qui rappelle que les rencontres bilatérales entre le président Sissi et le roi Abdallah sont fréquentes, estime que « le principal objectif de cette rencontre est de coordonner les vues sur la question palestinienne, en particulier avec la formation attendue d’un gouvernement de droite en Israël ». Et de préciser : « La situation devient alarmante à la lumière des violences des forces d’occupation qui s’accentuent et avec les comportements brutaux des Israéliens, suite auxquels plusieurs Palestiniens ont été tués. Ces violences ont poussé l’Union européenne à appeler à l’ouverture d’une enquête à leur sujet et à l’arrêt des violences israéliennes». Et d’ajouter: « L’Egypte et la Jordanie essayent de pousser les deux parties à relancer les négociations interrompues depuis 2014 pour mettre fin à cette situation qui menace la sécurité régionale ».

Coopération économique

Sur un autre volet, le député Moustapha Salman a souligné l’importance du volet économique de cette visite, surtout à la lumière de ce qui se passe sur la scène internationale et qui a directement touché et affecté grandement l’économie mondiale et celle de la région arabe. L’Egypte et la Jordanie ont réussi à maintenir une relation économique forte malgré tous les défis. A noter que les échanges commerciaux entre l’Egypte et la Jordanie ont augmenté de 2,7% au cours des 8 premiers mois de 2022, atteignant 646,1 millions de dollars, contre 629,1 millions de dollars au cours de la même période en 2021, selon l’Agence centrale pour la mobilisation publique et les statistiques (CAPMAS). De plus, souligne Salman, « la Jordanie, l’Egypte et l’Iraq déploient actuellement d’énormes efforts pour établir un marché commun qui puisse répondre aux ambitions économiques de la région. La formation de cette puissance économique arabe est devenue une nécessité pour réaliser une autosuffisance arabe qui mettrait fin au monopole occidental sur nos pays ».

Lien court: