Voyages > Tourisme >

Une histoire vieille de 120 ans

Mercredi, 07 décembre 2022

Conçu par l’architecte français Marcel Dourgnon en 1897, le Musée égyptien du Caire à la place Tahrir est l’un des plus importants du monde.

Une histoire vieille de 120 ans

Une importance acquise non seulement en raison de ses nombreux trésors qui remontent à différentes périodes de l’Histoire, mais aussi grâce à son bâtiment qui a plus de 100 ans. Ce bâtiment était initialement destiné à stocker les pièces dégagées des fouilles archéologiques. La création de ce musée a été possible grâce aux efforts de Rifaa Al-Tahtawi, qui a invité le peuple égyptien à prendre conscience de son histoire, et grâce à l’assistance de Gustave Maspero et d’Ahmad Kamal pacha, fondateur de la section d’égyptologie à l’Ecole normale supérieure du Caire. La fondation de ce musée est le fruit de plusieurs efforts durant plusieurs décennies.

En effet, Mohamad Ali pacha avait demandé à son fils Ibrahim pacha de bâtir un édifice afin de conserver et d’exposer les trésors archéologiques égyptiens aux citoyens. Ainsi, le premier lieu de conservation était un petit bâtiment au sein du jardin d’Ezbekiyeh. Ensuite, cette collection a été transférée en 1855 dans un bâtiment à la citadelle de Salaheddine. La collection égyptienne a été transférée pour la 3e fois au Musée de Boulaq, dont l’emplacement était situé au niveau de la crue du Nil, ce qui mettait les pièces d’antiquité en danger. Boulaq était un musée provisoire, dans l’attente de l’édification d’un musée digne de l’Egypte et de sa civilisation. Néanmoins, le gouvernement a transféré les antiquités dans l’une des résidences du khédive Ismaïl à Guiza. Ce n’est que le 5 avril 1897 que la première pierre du Musée de Tahrir a été posée par le khédive Abbas Helmi II. Cinq ans plus tard, le 15 novembre 1902, le khédive Abbas Helmi II a officiellement inauguré le Musée du Caire.

Lien court: