Sports > Sports >

L’Arabie saoudite et la Tunisie dos au mur

Karim Farouk , Mercredi, 30 novembre 2022

Malgré des débuts réussis, l’Arabie saoudite et la Tunisie n’ont pas su conserver le rythme et doivent jouer désormais contre le Mexique et la France, ce mercredi, pour espérer une qualification en 8es de finale.

L’Arabie saoudite et la Tunisie dos au mur
(Photo : AP)

Après avoir réalisé l’un des plus grands exploits du Mondial en battant l’Argentine de Lionel Messi 2-1 lors du premier match, l’Arabie saoudite a essuyé une grande déception en s’inclinant face à la Pologne 2-0 samedi dernier. Les Saoudiens ont été dominants sur la pelouse du stade de l’Education City, mais ont failli face aux deux coups de génie de Robert Lewandowski, une fois en tant que passeur et l’autre en tant que buteur, et face aux parades incroyables du gardien Wojciech Szczesny dont un pénalty repoussé en première période.

« On est encore en vie, il ne faut pas l’oublier. On n’est pas morts. On a manqué de réalisme. Quand on manque de réalisme dans ce genre de match, il y a des joueurs en face qui ne vont pas le manquer. Mais je tiens à dire que je suis fier de nos joueurs. Ils ont fait un match fantastique. Je ne pense pas qu’il y ait eu une personne avant ce match qui pensait qu’on puisse faire ce match, en produisant un jeu comme ça. On l’a toujours fait, on l’a montré au monde. Mais on n’a pas été suffisamment efficaces et on a perdu », commente l’entraîneur français Hervé Renard après le match. Mercredi, face au Mexique, ce sont les 8es de finale qui se jouent, et une qualification au second tour qui ne s’est pas produite depuis 1994.

La Tunisie, elle, est condamnée à devoir réaliser un exploit contre la France dans un match qui s’annonce plein d’émotions. Après un départ satisfaisant contre le Danemark (0-0), les Aigles de Carthage ont succombé face à l’Australie (0-1) lors de la deuxième journée.

« Le football ne connaît pas de miracle, il ne connaît que des matchs difficiles et des matchs capitaux. (Contre la France, pour le dernier match) on essaiera de viser haut et de gagner ces trois points. On a bien conscience que le prochain match sera face à un adversaire très fort mais il y a parfois des surprises. Il faudra donner le meilleur de nous-mêmes, concrétiser toutes occasions et corriger les erreurs de nos matchs précédents. (Face à l’Australie) je dirais qu’on ne méritait pas de perdre, mais c’est le football. Pour ce qui est de nos chances de qualification, on sait qu’on a perdu un match décisif et on assume la responsabilité », explique l’entraîneur tunisien Jalel Kadri.

Et pourtant, bien qu’il n’y croie pas, la Tunisie tentera de réaliser un miracle face à la France, championne du monde, qui semble en excellente posture pour conserver son titre.

Lien court: