Sports > Sports >

Une médaille mondiale absente depuis 9 années

Doaa Badr , Mercredi, 23 novembre 2022

Seif Eissa a remporté une médaille de bronze pour l’Egypte aux Championnats du monde de taekwondo qui se sont déroulés du 13 au 20 novembre à Guadalajara (Mexique).

Une médaille mondiale absente depuis 9 années

Le centre aquatique de Metropolitano à Guadalajara (Mexique) s’est transformé en une salle de taekwondo pour accueillir les Championnats du monde de taekwondo du 13 au 20 novembre. Plus de 710 athlètes représentant 120 nations ont participé à cet événement plus une équipe de réfugiés. Il est à noter que la dernière édition des Mondiaux a été organisée à Manchester (Angleterre), et l’édition de 2021 a été reléguée pour cette année à cause de l’épidémie de Covid-19.

Grâce à Seif Eissa, l’Egypte figure au tableau des médailles des Mondiaux après avoir remporté la médaille de bronze dans la catégorie des -80 kg. Le médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Tokyo Seif Eissa, numéro 3 mondial, était parmi les candidats pour une médaille aux Mondiaux, et il était à la hauteur des pronostics. Il a débuté la journée en battant en 16es de finale Te-Lung Wang (Chine Taipei) sur le score de 2-0 (4-1/7-3). En 8es de finale, le Pharaon a joué un match difficile contre le Danois Edi Hrnic, mais Eissa l’a remporté sur le score de 2-1 (0-0/4-0/3-1). En quarts de finale, l’Egyptien a joué un match très serré contre l’Ukrainien Kostiantyn Kostenevych, après une égalité 1-1, Eissa a gagné le dernier round à la dernière seconde pour remporter le match sur le score de 2-1 (1-2/2-0/5-4) et assurer une médaille puisque les 4 taekwondoïstes qualifiés pour la demi-finale décrochent une médaille. Ainsi, Eissa a remporté la médaille de bronze après avoir perdu son match en demi-finale contre l’Espagnol Jon Cintado Arteche sur le score de 1-2. C’est le Coréen Hyeok Park Woo qui a remporté le titre de champion du monde de la catégorie de -80 kg en battant l’Espagnol en finale.

Avec cette médaille l’Egypte s’est retournée sur le podium mondial une autre fois après une absence de 9 années, puisque l’ancienne médaille égyptienne aux Mondiaux remonte à l’année 2013 lorsque Hussein Sherif avait remporté la médaille de bronze.

En fait, Eissa était un grand candidat pour une médaille à cette édition des Mondiaux, depuis sa médaille olympique en 2021, son niveau était toujours stable. En octobre 2021, il a remporté la médaille d’argent à l’Open d’Albanie, puis il a continué son élan en décrochant une médaille à chaque compétition internationale, de plus il a remporté une médaille d’argent au Grand Prix de Rome en juin dernier, une médaille d’or aux Jeux méditerranéens d’Algérie et aux Championnats d’Afrique. Ainsi, il était très clair que la vedette de l’équipe égyptienne était sur la bonne voie avant les Mondiaux.

Au Mexique, Eissa n’était pas le seul Egyptien aux Mondiaux, l’Egypte avait disputé cette compétition avec une délégation composée de 10 taekwondoïstes (6 hommes et 4 dames). Les hommes : Mostafa Farag (-58 kg), Ahmed Wael (-63 kg), Eyad Barakat (-68 kg), Rami Eissa (-74 kg), Seif Eissa (-80 kg) et Ahmed Rawy (-87 kg). Et les filles sont: Shahd Samy (-49 kg), Ashrakat Nabil (-57 kg), Aya Shehata (-67 kg) et Maissoun Ehab (-73 kg). L’équipe est conduite par l’encadrement technique composé des entraîneurs Usama Sayed, Mohamed Magdy, Ahmed El-Shabasi, Mohamed El-Sergany, Dr Medhat Ibrahim et le membre de la Fédération égyptienne Mohamed Agiza, président de la délégation et superviseur général de la sélection nationale.

Les jeunes Egyptiens ont réalisé des performances satisfaisantes lors de ces Mondiaux en remportant plusieurs matchs. « Il est à noter que la majorité de l’équipe nationale est composée de jeunes athlètes, puisque nous avons renouvelé l’équipe. Ce groupe de taekwondoïstes pourra réaliser des exploits dans l’avenir, ils ont besoin d’acquérir de l’expérience » déclare Mohamed Agiza. Il faut savoir que tous les athlètes qui ont participé aux Mondiaux ont récolté des points qui améliorent leur classement mondial et olympique.

Mots clés:
Lien court: