COP27 > COP27 >

Les pourparlers sur le climat de la COP27 prolongés, les pays étudient l'offre de fonds de l'UE

Vendredi, 18 novembre 2022

Les pourparlers sur le climat de la COP27 prolongés, les pays étudient l'offre de fond

Une proposition de l'Union Européenne (UE) a nourri l'espoir de progrès lors du sommet sur le climat de la COP27 vendredi, alors que l'UE a déclaré qu'elle soutiendrait l'un des points les plus difficiles à l'ordre du jour, à savoir le financement des pays ravagés par des catastrophes alimentées par le climat.

Mais avec plusieurs autres points de friction qui entravent les pourparlers de la COP27, le pays hôte, l'Egypte, a déclaré qu'un accord final n'était pas attendu avant le week-end.

« Je reste déterminé à clore cette conférence demain, avec l'adoption d'une série de décisions consensuelles qui seront complètes, ambitieuses et équilibrées », a déclaré aux journalistes le président de la COP27, Sameh Choukri.

Les négociations ont été dynamisées après que l'UE avait déclaré, jeudi soir, qu'elle soutiendrait la demande du groupe G77, formé de 134 pays en développement, de créer un fonds pour les aider à faire face aux « pertes et dommages » causés par le changement climatique.

Mais il n'était pas clair, vendredi, si tous ces pays accepteraient l'offre de l'UE d'un fonds pour aider uniquement « les pays les plus vulnérables », plutôt que tous les pays en développement comme ils l'avaient demandé.

Le chef de la politique climatique de l'UE, Frans Timmermans, a stipulé que l’Europe ne soutiendrait le fonds que si les pays acceptaient de mettre en place des mesures supplémentaires pour ralentir le changement climatique, en particulier la suppression progressive de tous les combustibles fossiles ainsi que de la production d'électricité au charbon, tout en soumettant des rapports pour s'assurer que cela se fait.

Les délégués attendaient de savoir comment les Etats-Unis et la Chine — les deux plus grandes économies et les deux plus grands pollueurs du monde — répondraient à l'offre de l'UE, troisième plus grande économie et émetteur de gaz à effet de serre.

Ni la Chine ni les Etats-Unis n'ont jusqu'à présent officiellement répondu à la proposition de l'UE. Les accords de la COP27 doivent être conclus avec le soutien de l'ensemble de quelque 200 pays présents.

Vendredi matin, l'agence des Nations-Unies pour le climat a publié une première ébauche officielle de l'accord final du sommet. L'objectif est de parvenir à un accord mondial qui fasse progresser la lutte contre le changement climatique sur les fronts du financement et des garanties de réduire les émissions.

Le texte laissait un espace réservé aux « pertes et dommages », au cas où les pays parviendraient à un accord sur cette question.

D'autres éléments du document ont repris les engagements du sommet sur le climat de l'année dernière, par exemple en réitérant les objectifs de l'Accord de Paris de 2015 de limiter la hausse des températures mondiales à 2°C, tout en visant 1,5°C.

Le texte a également réitéré l'engagement du sommet de l'année dernière de réduire progressivement l'utilisation de l'énergie au charbon, mais n'incluait pas l'appel soutenu par l'Inde, l'UE et la Grande-Bretagne pour l'étendre à tous les combustibles fossiles.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique