Sports > Sports >

Le carré d’or dans le viseur de l’Afrique

Mohamad Mosselhi , Mercredi, 16 novembre 2022

Le Sénégal est le mieux placé pour atteindre le dernier carré parmi les cinq équipes africaines qui participent au Mondial du Qatar.

Le carré d’or dans le viseur de l’Afrique
(Photo : AP)

Avec le coup d’envoi de la Coupe du monde dimanche prochain, la question habituelle reste ouverte : Est-ce que le temps est venu pour voir une équipe africaine championne du monde ? La réponse attendue est qu’il faut franchir le cap des quarts de finale, jamais dépassés par les équipes africaines.

L’Egypte était la première équipe africaine à avoir participé au Mondial en 1934, alors que le Cameroun était l’auteur de la meilleure performance en Coupe du monde en se hissant jusqu’aux quarts de finale en 1990. Le Sénégal et le Ghana ont réalisé le même exploit en 2002 et 2010 respectivement, mais ils ont subi le même sort des Lions indomptables en sortant de ce tour avancé. « C’est le bon moment pour montrer que l’Afrique a les meilleurs joueurs de football et les meilleures équipes du monde. Nous devons faire comprendre à nos joueurs que nous pouvons rivaliser avec les plus grandes équipes. Nous avons tout pour rivaliser avec elles. C’est à nous de nous mettre au travail. Nous avons lutté pendant quelques années, mais j’ai vu le football africain se développer beaucoup. Maintenant, il est temps et nous verrons au Qatar », estime Roger Milla, principal artisan de l’exploit du Cameroun en 1990.

Au Mondial du Qatar, l’Afrique sera représentée par le Sénégal, le Maroc, la Tunisie, le Ghana et le Cameroun. Sans doute, tous les regards vont être dirigés vers les Lions sénégalais qui portent les espoirs du continent lors de cette Coupe du monde. Finaliste de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en 2019 et champion en 2021, le Sénégal possède une équipe assez puissante capable de se mesurer aux grandes puissances footballistiques du monde. « Je crois que le Sénégal est une très bonne équipe actuellement en Afrique. Elle vient d’être sacrée championne d’Afrique. Elle peut faire bonne figure », explique Yaya Touré, ancienne star de la Côte d’Ivoire, de Barcelone et de Manchester City.

Les Lions sénégalais possèdent une équipe qui dépasse celle de 2002 en ce qui concerne le nombre de talents, à l’image du gardien Edouard Mendy, vainqueur de la Ligue des champions en 2021 avec Chelsea et meilleur gardien du monde pour l’année 2021, selon la Fifa. Son coéquipier à Chelsea, Kalidou Koulibaly, figure parmi les meilleurs défenseurs du monde tout comme la star des Lions et son capitaine Sadio Mané qui a terminé à la deuxième place au Ballon d’Or derrière Karim Benzema. Placé dans le groupe A avec le Qatar, l’Equateur et les Pays-Bas, le Sénégal ne devrait pas affronter de grands problèmes dans ce groupe relativement facile. Théoriquement, le vrai défi pour le Sénégal va commencer à partir du second tour, difficile. « Nous ne nous cacherons pas du fait que nous savons que nous avons une bonne équipe, avec de grands joueurs à chaque poste. Maintenant, c’est la Coupe du monde, la plus grande compétition, donc, nous ne nous cacherons pas et nous donnerons tout pour faire un grand tournoi, je pense que c’est ce que nous devons faire », indique Krepin Diattia, ailier de Monaco et de la sélection sénégalaise. La puissance de l’équipe sénégalaise est une réalité de sorte que Pascal Ferry, rédacteur en chef de France Football, a pressenti le Sénégal comme favori pour remporter la Coupe du monde. Il est clair que le Sénégal a tout pour rêver.

Après les Lions sénégalais, le Maroc fait également figure de favori pour bien représenter le continent, mais le problème réside dans le fait que le tirage au sort n’était pas clément avec les Lions de l’Atlas en les plaçant dans un groupe assez difficile avec la Belgique, placée 2e au classement de la Fifa, et la Croatie, finaliste du dernier Mondial. En conséquence, les chances du Maroc de décrocher l’un des deux tickets qualificatifs du groupe sont réduites, mais les Marocains restent capables de réaliser une surprise. Personne ne peut négliger la puissance de la sélection marocaine, garnie de stars qui évoluent dans les grands clubs européens, à l’image d’Achraf Hakimi (PSG, France), Noussair Mazraoui, latéral du Bayern Munich (Allemagne), Youssef En-Nesyri (Séville, Espagne), son coéquipier le gardien Yassine Bouno, et finalement l’ailier de Chelsea (Angleterre) Hakim Ziyech. Ce dernier est retourné à l’équipe nationale après une longue période d’absence à cause de ses différends avec l’ancien sélectionneur. Interrogé sur les chances de son équipe dans la compétition, Walid Regragui, sélectionneur du Maroc, a répondu : « Le Maroc est une équipe qui peut poser des problèmes à n’importe quel adversaire ».

Petites chances

Les chances des autres représentants, à savoir la Tunisie, le Cameroun et le Ghana, de dépasser le premier tour ne sont pas assez grandes. A commencer par la Tunisie, dont les chances d’avancer au second tour sont presque nulles vu la puissance de leur groupe qui comprend la France, tenante du titre, le Danemark et l’Australie. Un groupe assez difficile pour les Aigles de Carthage. Contrairement aux autres représentants africains, la Tunisie ne possède pas de stars de classe mondiale. Elle compte sur un groupe de joueurs assez homogène mais sans grands talents.

Quant au Cameroun, les Lions indomptables ont créé la surprise en se qualifiant aux dépens de la puissante sélection algérienne et ils espèrent réaliser une autre à la Coupe du monde. Une mission qui s’annonce très difficile pour les Camerounais vu la présence du Brésil, de la Serbie et de la Suisse dans le même groupe. La liste des Camerounais au Mondial comprend des joueurs de qualité comme l’attaquant de Bayern Munich, Eric Maxim Choupo-Moting.

Le Ghana, dernier représentant de l’Afrique, était très proche de franchir le cap des quarts de finale en 2010. Mais au Qatar les Black Stars semblent assez loin de rééditer le même exploit. Tout comme le Cameroun, le Ghana est placé dans un groupe assez difficile avec le Portugal, la Corée du Sud et l’Uruguay. Ce qui réduit ses chances d’aller plus loin dans la compétition. Mais malgré la difficulté de leur mission, les Black Stars sont capables de réaliser une surprise. « Ce sera quand même assez difficile pour le Ghana parce que les Uruguayens sont des habitués, les Portugais aussi. Je crois que le Ghana peut quand même faire bonne figure, voire créer la surprise. On ne sait jamais », estime Yaya Touré.

L’Afrique en Coupe du monde en chiffres

• 13 équipes africaines ont participé à la Coupe du monde.

• La sélection égyptienne était la première en Afrique à disputer un Mondial en 1934, en Italie.

• Le Cameroun détient le plus grand nombre de participations à la Coupe du monde : 7 (en 1982, 1990, 1994, 1998, 2002, 2010 et 2014).

• Le Cameroun a joué le plus grand nombre de matchs dans le Mondial : 23.

• Le Nigeria a gagné le plus grand nombre de matchs avec 6 victoires et a marqué le plus grand nombre de buts : 23.

• Le Cameroun (1990), le Sénégal (2002) et le Ghana (2010) ont réalisé la meilleure performance africaine en se hissant aux quarts de finale.

• La Tunisie est la première équipe africaine à remporter une rencontre en Coupe du monde quand elle a battu le Mexique (3-1) en 1978.

• Le Maroc est la première sélection africaine à franchir le cap du premier tour en 1986.

Mots clés:
Lien court: