Egypte > Egypte >

Sommet du « Proche-Orient vert »

Mercredi, 09 novembre 2022

La deuxième édition du Sommet de l’initiative « Proche-Orient vert » s’est tenue les 7 et 8 novembre 2022 à Charm Al-Cheikh, en marge des travaux de la COP27.

Sommet du « Proche-Orient vert »
(Photo : AFP)

 Il s’agit d’une initiative égypto-saoudienne qui vise à parvenir aux voies et moyens de faire face aux changements climatiques, de baisser les émissions carbone et de sauver la planète, et sera ponctuée par des tables rondes de haut niveau. « Ce sera une bonne occasion pour mettre l’accent sur cette importante initiative, lancée il y a environ un an aujourd’hui, afin d’aborder l’un des aspects nécessaires de l’action climatique dans notre monde arabe et au Moyen-Orient, souffrant le plus du changement climatique qui affecte la qualité des terres agricoles et la fertilité des sols, ainsi que l’augmentation constante des températures, la rareté de l’eau et la sécheresse », a dit le président Sissi. Le président Abdel-Fattah Al- Sissi a souligné que le grand nombre de pays qui ont adhéré à l’initiative « Proche-Orient vert » est une preuve du sérieux des pays arabes pour lutter contre les changements climatiques, que ce soit en ce qui concerne la baisse des émissions, la transition aux énergies renouvelables ou l’adoption de mesures efficaces d’adaptation aux conséquences négatives du changement climatique. Dans son allocution, lundi 7 novembre devant le Sommet sur l’initiative « Proche-Orient vert », le président Sissi a fait état de son aspiration à ce que cette conférence débouche sur des résultats globaux et robustes qui contribuent à renforcer l’action climatique mondiale à tous les niveaux.

« En Egypte, par exemple, nous avons pu faire de grands progrès dans la transition vers les énergies renouvelables, que ce soit l’énergie solaire ou éolienne ou l’hydrogène, et nous inaugurons actuellement des projets ambitieux dans le domaine des transports propres », a déclaré le président Sissi. Et de poursuivre que l’accueil par notre région des deux Conférences des parties sur les changements climatiques, cette année en Egypte et l’année prochaine aux Emirats arabes unis, est la meilleure preuve du rôle que jouent nos pays au niveau de l’action climatique mondiale et leur respect à assumer leurs engagements. Le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohamad bin Salman, a déclaré qu’en confirmation de l’engagement du Royaume envers les efforts internationaux de développement durable, il a été annoncé que le Royaume accueillerait le siège du secrétariat général de l’initiative pour un Moyen-Orient vert. De même, sa décision de contribuer avec un montant de deux milliards cinq cents millions de dollars est destinée à soutenir les projets de l’initiative et le budget du secrétariat général sur une période de dix ans.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique