Voyages > Tourisme >

Carter livre ses secrets

Doaa Elhami , Mercredi, 09 novembre 2022

Dans le cadre de la célébration du centenaire de la découverte du tombeau de Toutankhamon, la maison de son découvreur, Howard Carter, transformée en musée, a été inaugurée à Louqsor.

Carter livre ses secrets

Non loin de la voie d’entrée de la Vallée des Rois, située sur la rive ouest de Louqsor, se dresse «  la maison de Carter », le découvreur du tombeau du roi-enfant Toutankhamon. Cette maison, qui servait depuis plusieurs décennies d’installation pour les inspecteurs archéologiques, a ouvert ses portes au grand public suite à son inauguration officielle par le ministre du Tourisme et des Antiquités, Ahmed Issa, et le gouverneur de Louqsor, Moustapha Alham. Une inauguration qui couronne les travaux de restauration et de réaménagement réalisés par le Centre américain des recherches et financés par l’Agence américaine pour le développement international et la Fondation de la famille Adina Lei Savin.

Les travaux, qui ont commencé en février dernier, visaient à restaurer les murs en brique crue affectés par l’humidité, rénover le réseau sanitaire et réaménager des espaces verts autour de la maison. « Nous avons installé des pergolas pour le repos des visiteurs et organisé des activités et des ateliers artisanaux pour enfants », souligne Olivier Messmer, directeur général du projet « La gestion intégrée du tourisme culturel ». La rénovation a compris également une muséologie attirante au sein de la maison. « Pour que la visite soit intéressante et pour créer une expérience interactive, on a installé des écriteaux de direction bilingue en arabe et anglais enrichis de photos de l’époque. Elles reflètent les circonstances sociales et politiques qui ont entouré la découverte du tombeau, montrant les personnalités égyptiennes et étrangères qui ont participé à cette découverte », explique Nicolas Warner, directeur des projets du patrimoine culturel au Centre américain des recherches et directeur du projet de la restauration de la maison.

Parmi les personnalités égyptiennes figure Marcus Hanna pacha, le doyen de l’ordre des Avocats à l’époque. « Je suis fier et reconnaissant de trouver dans cette maison l’estimation à mon grand-père, vu ses efforts effectués lors de cette découverte », déclare Zaki Marcus, petit-fils de Marcus Hanna pacha qui avait insisté sur la participation du ministère des Travaux publics à l’époque aux fouilles et a demandé des gardes égyptiens pour sécuriser le tombeau.

Les pancartes montrent aux visiteurs les détails de la maison de Carter et ses diverses pièces comme celle appelée de la photographie où ont été développés les films qui documentaient les étapes de la découverte, sans oublier la machine à écrire de Howard Carter, son chapeau, son bâton et bien d’autres pièces. On pourra également contempler des images montrant le mode de vie à Thèbes ouest au début du XXe siècle.

Erigée en 1911, la maison de Carter a été élargie suite à la découverte du tombeau du roi-enfant. Elle est constituée d’une grande pièce centrale voûtée, une autre pour les études des objets dégagés du tombeau, ainsi qu’une troisième comprenant le laboratoire du développement des films. Après la mort de Carter en 1939, l’Organisme de conservation des antiquités égyptiennes a récupéré la maison pour qu’elle soit transformée en installation pour les inspecteurs archéologiques. En 2019, la maison a été restaurée et transformée en musée et une destination d’attraction touristique et culturelle.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique