Economie > Economie >

Mesures pour augmenter la liquidité en devises

Gilane Magdi , Mercredi, 02 novembre 2022

La Banque Centrale a décidé le flottement de la monnaie nationale, laissant l'offre et la demande déterminer sa valeur face aux devises étrangères.

Mesures pour augmenter la liquidité en devises
La Banque Centrale vise à doubler les réserves en dollars au cours des 4 prochaines années.

Garder un taux de change flexible et augmenter les réserves en devises. Ce sont les piliers de la politique de la Banque Centrale d’Egypte (BCE) au cours de la prochaine période, suivant la conclusion de l’accord de crédit avec le FMI. Jeudi dernier, la valeur du billet vert a augmenté brusquement de 16,3 %, passant de 19,55 L.E. (prix d’achat) le 26 octobre à 22,85 L.E. le lendemain. Quant au prix de vente, il est passé de 19,76 à 22,99 L.E. Ces prix sont les cours officiels publiés sur le site de la BCE. Son prix a poursuivi son envol pour atteindre mardi 24,17 L.E. (prix de vente) et 24,07 L.E. (prix d’achat).

« La Banque Centrale est passée à un taux de change durablement flexible, laissant l'offre et la demande déterminer la valeur de la monnaie nationale contre d'autres devises étrangères, tout en donnant la priorité à l'objectif principal de parvenir à la stabilité des prix et constituer des niveaux durables et adéquats de réserves de change », selon le communiqué publié par la Banque le 27 octobre. Hani Guéneina, ancien sous-gouverneur adjoint pour le développement bancaire au sein de la BCE et professeur à l’Université américaine, prévoit la poursuite de la hausse des cours du billet vert au cours des prochains mois pour dépasser les 25 L.E. « Il y aura des pressions sur le billet vert qui vont continuer pendant la première moitié de l’année prochaine, entraînant la montée des cours. Les prix du billet vert vont ensuite baisser dans la seconde moitié avec le retour des investissements des étrangers (hot money) et l’émission des obligations en dollars sur les marchés internationaux », prévoit-il, ajoutant que la BCE interviendra avec des outils autres que les réserves en devises pour freiner l’envolée des cours par l’émission des certificats de dépôts à court terme et de taux d’intérêt élevés. Le gouverneur de la BCE par intérim, Hassan Abdallah, a déclaré jeudi que « la BCE vise à doubler les réserves de change au cours des quatre prochaines années ». Les réserves de l'Egypte sont restées stables à près de 33,2 milliards de dollars en septembre dernier.

La Banque Centrale a annoncé une série de décisions visant à attirer plus d’investissements étrangers directs et augmenter les liquidités en devises. Il s’agit notamment de l’annulation à la fin de cette année du système de paiement des importations par le crédit documentaire, appliqué depuis février dernier. De même, la BCE a introduit des produits dérivés de devises, qui permettent aux entreprises et aux investisseurs de se protéger contre les variations imprévisibles des taux de change, pour approfondir davantage le marché des changes et augmenter la liquidité étrangère. La BCE a autorisé le 27 octobre les banques à effectuer des opérations de change à terme (Swap de change) pour les entreprises clientes tant qu'elles sont destinées à couvrir les positions des opérations commerciales (crédits documentaires, transferts des profits des actionnaires étrangers à l'étranger à date fixe, recettes des opérations d’exportation). Le swap de change permet à deux parties (investisseurs ou entreprises) d'effectuer des échanges de flux financiers de même nature de deux devises différentes.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique