Egypte > Egypte >

Hassan Salama : Il est temps de surmonter tous les différends entre les pays arabes

Chaïmaa Abdel-Hamid, Mercredi, 02 novembre 2022

Trois questions à Hassan Salama, professeur de sciences politiques à l’Université du Caire, sur l’importance de la participation de l’Egypte à la 31e session du Sommet arabe et les enjeux de la rencontre.

Hassan Salama

Al-Ahram Hebdo : Le chef de la diplomatie, Sameh Choukri, a participé à la réunion préparatoire au Sommet arabe, qui s’est ouvert à Alger mardi 1er novembre et qui se poursuit ce mercredi. Quelle est l’importance de la participation de l’Egypte à ce sommet ?

Hassan Salama : Le Sommet arabe d'Alger est le premier sommet qui vient après deux ans d'interruption en raison de la pandémie de coronavirus. L’Egypte a été l’un des premiers pays à appeler à la nécessité du retour de la tenue des réunions de la Ligue. Son objectif est de former une force arabe commune face aux défis qui se sont imposés à la région durant ces dernières années. L’Egypte est l’un des pays leaders de la nation arabe, cela lui impose le rôle de tenter de réunir tous les pays autour des mêmes objectifs qui versent tous dans l’intérêt de cette nation. Raison pour laquelle le président a décidé de concentrer son allocution sur le partenariat arabe pour un destin et un avenir communs. Ce partenariat, voire l’intégration arabe sont devenus une nécessité. Il est donc temps de surmonter tous les différends entre les pays arabes en faveur de ces objectifs.

 

 Quels sont les dossiers prioritaires de l'Egypte ?

— La question de la sécurité nationale arabe avec tous ses aspects. On peut par exemple citer la question de la sécurité alimentaire qui menace le monde entier. C’est là que vient l’importance de l’intégrité arabe. Les pays arabes possèdent des ressources naturelles importantes qui peuvent répondre à leurs besoins sans recourir à l’importation. Ils peuvent notamment cultiver de nouvelles zones, créer des ressources hydriques, découvrir de nouvelles richesses en gaz. L’essentiel c’est de couvrir leurs besoins de manière intégrale. Le conflit russo-ukrainien a également mis en lumière la nécessité de recourir à ces alternatives. L'Egypte met également l'accent sur les changements climatiques et leur impact sur les pays arabes.

 

 Un projet de résolution a été préparé par l'Egypte et le Soudan pour un soutien arabe à la question du barrage de la Renaissance. En quoi cette résolution peut-elle être efficace ?

— Tout projet soutenant la sécurité hydrique de l'Egypte et du Soudan face à l'intransigeance éthiopienne sera soutenu par les pays arabes. Cette résolution, même si concrètement n’a pas un effet direct sur ce dossier, représente un message important présenté par l'Egypte et le Soudan à un moment où le monde entier est préoccupé par la crise russo-ukrainienne. C’est une nouvelle opportunité pour l'Egypte et le Soudan pour réexpliquer leur position et mettre la communauté internationale face à ses responsabilités.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique