Santé > Santé >

Variole du singe : L’épidémie recule mais n’a pas encore disparu

Mercredi, 26 octobre 2022

L’épidémie de variole du singe est en plein recul, mais attention à ne pas crier victoire trop tôt, avertissent experts et autorités sanitaires : il ne faut pas oublier les nombreux pays africains où elle circulait bien avant cette année.

Variole du singe : L’épidémie recule mais n’a pas encore disparu

« On  s’achemine vers la fin, mais on n’y est pas  encore », a déclaré le virologue Jean-Claude Manuguerra. Avec plus de 70 000  cas dans une centaine de pays depuis mai,  « une épidémie si importante en si peu de  temps, c’est du jamais-vu », rappelle ce  chef de l’unité Environnement et risques  infectieux à l’Institut Pasteur. Depuis la  mi-juillet, la courbe des contaminations  a très nettement baissé, notamment en  Europe de l’Ouest et Amérique du Nord.  Mais certains pays d’Amérique centrale  et latine connaissent encore une hausse.  La variole du singe, érigée en urgence  de santé publique internationale le 23  juillet par l’OMS, garde encore ce statut,  comme le Covid d’ailleurs. « Une épidémie  qui ralentit peut être plus dangereuse, car on  peut penser la crise terminée et baisser notre  prudence », a prévenu mi-octobre Tedros  Adhanom Ghebreyesus, directeur général  de l’OMS.  

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique