International > Monde Arabe >

Tension en Cisjordanie

Mercredi, 05 octobre 2022

Deux Palestiniens ont été tués, lundi 3 octobre, par les forces israéliennes près de Ramallah, dans le centre de la Cisjordanie occupée, théâtre des violences les plus meurtrières en près de sept ans selon les données de l’Onu et de l’AFP.

Tension en Cisjordanie

Les deux Palestiniens, soupçonnés par l’armée israélienne d’avoir tenté de mener une attaque à la voiture-bélier, ont été tués « par balles » par des soldats près du camp de réfugiés de Jalazoun, situé juste à la sortie de Ramallah. La mère de l’une des victimes a affirmé à l’AFP que son fils avait été « exécuté » par les soldats. « Ils auraient pu les arrêter, pourquoi leur tirer dessus ? », a-t-elle déclaré, assurant que son fils et ses camarades n’avaient pas l’intention de commettre une attaque. A la suite du décès de ces deux Palestiniens, un appel à la grève générale a été lancé à Ramallah, des groupes de jeunes patrouillant dans les rues, insistant pour que tous les commerces ferment pour la journée, selon un journaliste de l’AFP sur place. L’armée israélienne a multiplié les opérations en Cisjordanie occupée dans la foulée d’une vague d’attaques anti-israéliennes ayant fait 20 morts depuis la mi-mars. Ces opérations, émaillées de heurts avec la population et concentrées dans les secteurs de Jénine et Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, ont aussi fait des dizaines de morts côté palestinien, dont des membres de groupes armés.

Le bureau de coordination de l’aide humanitaire de l’Onu (Ocha) chiffrait, le 20 septembre dernier, à 84 le nombre de Palestiniens de Cisjordanie tués depuis le début de l’année par les forces israéliennes. Depuis cette date, dix autres Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes en Cisjordanie occupée selon un décompte de l’AFP. Ce bilan est le plus élevé depuis une vague de violences fin 2015-début 2016 en Cisjordanie occupée.

Dimanche 2 octobre, deux attaques à l’arme à feu, près de la ville de Naplouse, ont fait deux blessés légers israéliens, un automobiliste et un soldat. Cette recrudescence des violences en Cisjordanie intervient alors qu’Israël se prépare à de nouvelles élections nationales, le 1er novembre.

Lien court: