Sports > Sports >

Les Rouges dans l’espoir d’une saison plus clémente

Mohamad Mosselhi , Mercredi, 05 octobre 2022

Ahli entame la nouvelle saison avec une rencontre importante face aux Tunisiens de Monastir, dimanche 9 octobre, en Ligue des champions d’Afrique. Epaulés par un recrutement important et un nouvel entraîneur, les Rouges n’auront pas droit à l’erreur.

Les Rouges dans l’espoir d’une saison plus clémente
Ahli aura une lourde mission contre les Tunisiens.

Ahli aura un test relativement difficile ce dimanche 9 octobre contre la formation tunisienne de Monastir, à l’occasion des 16es de finale de la Ligue des champions d’Afrique. Avec un tel rival à ce tour de la compétition, le tirage au sort de la compétition n’était pas clément pour les Rouges. L’équipe de Monastir est l’étalon noir du championnat tunisien, elle a terminé à la 2e place la saison dernière, derrière le géant l’Espérance de Tunis. «  La rencontre contre Monastir ne sera pas facile pour notre équipe. Mais nous sommes prêts. Ahli est une équipe championne et on vise toujours les titres de n’importe quelle compétition », indique Sami Qomssane, entraîneur adjoint de l’équipe. « Il est vrai qu’il n’est pas préférable de commencer la saison par une rencontre difficile comme celle-ci, mais nous sommes toujours capables de relever n’importe quel défi », ajoute-t-il.

En effet, les supporters d’Ahli attendent la rencontre de dimanche avec impatience pour voir les résultats de la réforme de l’équipe, qui a beaucoup souffert la saison dernière. Une saison qui a témoigné d’un grand échec de l’équipe : Ahli a perdu le titre du championnat pour la deuxième saison consécutive. Mais le pire était le classement décevant de l’équipe à la fin du championnat : Ahli est arrivé à la 3e place pour la première fois depuis 30 ans. De même, l’équipe a perdu la finale de la Coupe d’Egypte suite à sa défaite contre Zamalek 1-2 lors de la finale. Cette défaite a été suivie d’une autre plus amère, mais cette fois-ci, car elle était continentale, quand les Rouges ont raté la dernière marche lors de la finale de la Ligue des championnats d’Afrique en s’inclinant 0-2 face aux Marocains du Wydad de Casablanca.

Nouvelles recrues et bonne préparation

Cette saison catastrophique a incité l’administration du club à lancer une réforme au sein de l’équipe, que ce soit au niveau des joueurs ou du cadre technique. L’entraîneur sud-africain Pitso Mosimane a quitté son poste quelques semaines après l’échec africain en mai dernier, cédant sa place au Portugais Ricardo Soares, qui a lui aussi perdu son poste après à peine 2 mois aux commandes. Maintenant, c’est le Suisse Marcel Koller qui a pris l’équipe en charge avec le but de redresser la barre de l’équipe. Conscient de la pauvreté de l’effectif du club au niveau offensif, le recrutement du club était concentré au niveau offensif (2 ailiers et un attaquant).

Jusqu’à présent, le club a annoncé l’arrivée de l’ailier brésilien du club bolivien Bolivar, Bruno Savio, avec le duo égyptien de Ceramica Cleopatra, l’attaquant Chadi Hussein et l’ailier Moustapha Saad. De même, le club est en négociation avancée avec le milieu brésilien du club japonais Kawasaki Frontale, Marcinho, pour joindre l’équipe. « Les nouvelles recrues répondent aux exigences de l’équipe et sont capables de faire la différence », indique l’entraîneur adjoint de l’équipe.

Lors des trois dernières saisons, les responsables d’Ahli ont beaucoup critiqué la succession des saisons qui a privé les joueurs de l’équipe de prendre une période de repos entre chaque saison. Selon eux, c’est à cause de la fatigue des joueurs que l’équipe a perdu le titre du championnat lors des deux dernières saisons, d’autant plus que l’équipe a dû jouer une grande partie des matchs sans ses stars, qui ont souffert de nombreuses blessures musculaires à cause de la décision de la Fédération égyptienne de football, qui a obligé l’équipe à jouer chaque 72 heures.

Cette saison, la situation est complètement différente. Les joueurs internationaux de l’équipe ont pris presque 45 jours de repos avant de commencer à se préparer pour la saison prochaine. Koller a eu le temps nécessaire pour bien préparer son équipe et sans pression. L’ancien directeur technique de l’Autriche a décidé que l’équipe tiendrait un camp de 2 semaines, afin de bien préparer les joueurs physiquement et techniquement.

Lors de ce camp, l’équipe a joué 3 rencontres amicales pour tester les joueurs. La première était contre l’équipe de la 2e division égyptienne Petrojet et les Rouges ont réalisé une large victoire de 5 à 1. La seconde, contre Assouan, récemment promu à la première division, était plus difficile, mais les hommes de Koller l’ont finalement emporté difficilement 2 à 1. Quant à la troisième, elle était contre Talaë Al-Gueich, où les Rouges ont concédé un nul vierge. « Normalement, les cadres techniques ne donnent pas beaucoup d’importance aux matchs amicaux, surtout ceux joués en début de saison. L’important, lors de ces matchs, est de tester les joueurs et de découvrir leurs capacités, surtout les nouveaux », explique Sami Qomssane.

Il est clair que cette saison risque d’être plus clémente pour les Rouges. Les supporters d’Ahli attendent donc de leur équipe des résultats différents de ceux de la saison dernière. Une victoire accompagnée d’une performance solide contre un rival comme celui de Monastir va rassurer les supporters de l’avenir de l’équipe et donner un message aux adversaires, que ce soit sur la scène continentale ou locale.

Lien court: