Sports > Sports >

L’Egypte vise le podium aux Championnats du monde de tir

Marianne Youssef , Mercredi, 05 octobre 2022

L’Egypte accueille les Championnats du monde de tir du 12 au 28 octobre. Un événement important pour les tireurs égyptiens en vue de leur qualification aux JO de Paris 2024.

L’Egypte vise le podium aux Championnats du monde de tir
Les tireurs égyptiens visent la qualification aux JO de Paris 2024.

L’Egypte organise pour la première fois, du 12 au 28 octobre, les Championnats du monde de tir dans la cité olympique Misr, à la Nouvelle Capitale administrative. L’Egypte est le premier pays arabe et africain à accueillir ce grand événement sportif.

1 430 tireurs des deux sexes prendront part à ces championnats. Ils représenteront 87 pays, dont les plus forts sont le Danemark, la Chine, la Suède, les Pays-Bas, l’Angleterre et les Etats-Unis. « L’Egypte est devenue l’un des meilleurs pays du monde attirant ces événements sportifs, surtout après le succès réalisé récemment dans l’organisation de plusieurs événements sportifs mondiaux dont l’écho a été ressenti de par le monde. Il s’agit aussi d’un rendez-vous très important pour la qualification olympique dans les deux épreuves de carabine et de pistolet », assure Hazem Hosny, président de la Fédération égyptienne de tir.

Il s’agit de 24 tireurs de la sélection senior et junior à défendre les couleurs du drapeau égyptien dans 3 épreuves (carabine 10m-50m-300m, pistolet 10m-25m-50m et Target Sprint) hommes et dames, dont les plus importants sont Ossama Al-Saïd (50m carabine), Omar Kamal (10m pistolet), Hala Etman (Target Sprint). Le Target Sprint est une nouvelle épreuve intégrée dans la discipline par la Fédération internationale de tir en 2020 et qui combine course et tir de 10m carabine air comprimé.

Cette compétition revêt une importance particulière pour l’Egypte du fait qu’elle est qualificative pour les Jeux Olympiques (JO) de Paris 2024. Il s’agit de la première étape de qualification, puisque les tireurs qui n’ont pas pu composter leur ticket olympique lors de ces Championnats du monde ont la chance de participer aux Championnats d’Afrique qualificatifs, prévus en 2023. Quant à la sélection junior, ces championnats sont une très bonne opportunité pour les joueurs de se mesurer à l’élite mondiale et d’évaluer leur niveau technique. « C’est une bonne occasion d’organiser les Championnats du monde en Egypte sans que la sélection soit obligée de se déplacer. Lors de ces championnats, qui regroupent les stars de la discipline, les tireurs évalueront leur niveau par rapport aux grandes stars et pourront ensuite travailler sur leurs points faibles avant la saison 2023 », ajoute Hazem Hosny.

L’équipe technique porte ses espoirs sur les stars de la sélection tel Ossama Al-Saïd, le tireur le plus âgé et expérimenté de la sélection. Il a été classé 38e aux JO de Tokyo et a raflé le titre africain pour 5 années successives depuis 2018. Il en est de même pour Omar Kamal qui a remporté une médaille d’or à la Coupe du monde du Caire en mars 2022 et une médaille de bronze au Championnat international des Pays-Bas. Il a aussi raflé le titre africain depuis 2018 jusqu’à 2022. En Target Sprint, la tireuse Hala Etman fait partie des espoirs de médailles. A seulement 22 ans, elle est la première tireuse égyptienne à remporter une médaille d’argent en cette nouvelle discipline à la Coupe du monde du Caire en mars dernier.

Pour se préparer à cette compétition, la sélection a effectué un camp fermé d’un mois au Centre olympique de Maadi. « La sélection n’a pu effectuer aucun stage à l’étranger, mais elle a participé à la Coupe du monde en août dernier. Je suis certain que les tireurs vont s’illustrer dans cette coupe, offrant à l’Egypte de nombreuses médailles », conclut Hosny.

Lien court: