Voyages > Tourisme >

Découverte de pièces de monnaie islamiques

Nasma Reda , Mercredi, 21 septembre 2022

Une cachette de pièces de monnaie remontant à différentes époques de l’ère islamique a été découverte près du temple de Khnoum à Esna, en Haute-Egypte.

Découverte de pièces de monnaie islamiques
Equipements de monnayage et de la pesée de monnaie.

Plus de 289 pièces de monnaie ont été découvertes sur la rive ouest du Nil à environ 55 km au sud de Louqsor. Cette cachette de monnaie trouvée enterrée dans des fosses, tout près du temple d’Esna, a été dévoilée par une mission archéologique égyptienne dirigée par Moustapha Waziri, secrétaire général du Conseil Suprême des Antiquités (CSA). A savoir que le temple d’Esna, dont la construction commença sous Ptolémée VIII, est dédié au culte de Khnoum, dieu créateur à tête de bélier, et sa femme la déesse Neith.

Les pièces découvertes sont presque toutes en argent, en bronze ou en cuivre sauf une en or qui remonte à l’époque fatimide, spécifiquement au règne d’Al-Aziz Billah, Ve calife fatimide, (975-996), fils du calife Al-Moez Li Din Allah Al-Fatimi. «  Les pièces découvertes remontent à des époques historiques différentes de l’ère islamique et elles appartiennent à 19 rois et sultans qui ont régné sur l’Egypte », déclare Mohamad Abdel-Badie, chef du département central des antiquités de la Haute-Egypte, assurant que la mission égyptienne, opérant sur le site depuis un an, a également déterré, au sein de la cachette, une pièce de monnaie étrangère remontant au Royaume arménien. « Suite à des études détaillées, la mission a déduit que cette pièce porte le nom du roi arménien Tigrane II Le Grand. C’est une pièce commémorative à l’occasion de son couronnement et elle est contemporaine de l’ère mamelouke (1250-1717) dont la plupart des pièces sont fabriquées en argent », explique Fathi Yassin, directeur général des antiquités de la Haute-Egypte, ajoutant que la collection ottomane (1517-1914) trouvée est fabriquée soit en bronze ou en cuivre.


Pièces de monnaie mameloukes en argent.

Les pièces découvertes varient entre dinar fatimide en or, dirhams mamelouks en argent portant les noms du sultan Negmeddine Aybak et du roi Al-Adel Badreddine Salamech, en plus de demi-dirhams en argent remontant au règne des Mamelouks, comme Al-Mansour Seif bin Qalaoun et Zeineddine Katbogha. A cet égard, Abdel-Badie explique que la mission archéologique a eu recours aux experts des monuments islamiques et coptes de la ville d’Esna afin d’analyser et de déterminer les époques des pièces trouvées. La mission archéologique a de même mis au jour des vestiges servant au monnayage (moulage de la monnaie) et d’autres équipements permettant de peser la monnaie pour stabiliser son poids. « Cette découverte vient confirmer l’existence d’un atelier de fabrication de monnaie à Esna, tout près du temple de Khnoum », indique Waziri, ajoutant que la mission dans ses prochaines fouilles aura comme but de révéler l’emplacement de ces ateliers.

Lien court: