Santé > Santé >

La pollution au mercure augmente la vulnérabilité à la grippe aviaire

Mercredi, 14 septembre 2022

Les canards sauvages contaminés au mercure ont plus de risques d’être touchés par la grippe aviaire, révèle une étude mercredi 7 septembre, pointant une nouvelle fois l’impact de la pollution environnementale liée aux activités humaines sur la propagation des virus.

La pollution au mercure augmente la vulnérabilité à la grippe aviaire

Les canards sauvages sont réputés être des vecteurs majeurs de la grippe aviaire, du fait notamment de leurs migrations : durant leurs longs trajets, ils sont susceptibles de contaminer de nombreux oiseaux d’élevage (canards, poulets, oies, etc.), chez qui cette maladie virale s’avère particulièrement mortelle. Selon cette étude parue dans la revue de recherches biologiques de la Royal Society, les canards contaminés au mercure, via la chaîne alimentaire principalement, avaient jusqu’à 3,5 fois plus de risques de contracter la maladie au cours de l’année.

Cette année, l’Europe a aussi fait face à un épisode de grippe aviaire d’une ampleur inédite, conduisant à l’abattage de dizaines de millions de volailles, notamment en France et en Italie.

Lien court: