Culture > Arts >

A ne pas rater !

Mercredi, 07 septembre 2022

A ne pas rater !
(Photo : Mostafa Abdel-Aty)

Fighting (le combat), chorégraphié et mis en scène par Chaïmaa Choukri, ce spectacle égyptien de danse contemporaine évoque, suivant un rythme et un éclairage saccadés, les thèmes de la rivalité et de la rancune. Pour suivre la musique d’Ahmed Saleh, le mouvement résume bien la concurrence entre deux personnes. C’est le conflit entre un homme et une femme, le duo incarne les différents points de divergence.

Le 7 septembre, à 20h, au théâtre Al-Falaki, centre-ville.

La Dernière est le titre de la pièce écrite et mise en scène par la Tunisienne Wafaa Taboubi, traitant des différences homme-femme. Et ce, en proposant trois tableaux sur la relation au sein du couple, entre mère et fils, etc.

Les trois sujets abordés témoignent de la fragilité des relations humaines qui se heurtent le plus souvent à de diverses émotions. Les deux protagonistes sur une scène sobre se retrouvent, peut-être, après une catastrophe naturelle.

Le 7 septembre, à 21h, au théâtre Gomhouriya.

Cette année, une nouvelle compétition réservée aux courts spectacles a été lancée, ne dépassant pas les 30 minutes ; elle a regroupé 19 spectacles provenant tous du monde arabe.

Au programme, Les Passagers, un spectacle égypto-suisse mis en scène par Omar Ghayyatt. Inspiré du mythe de Sisyphe, il retrace la mémoire d’un homme agonisant au milieu de la foule. Le déroulement de la danse évoque la léthargie, peut-être sous l’effet d’un quotidien pesant. Le spectacle est en tournée de par le monde depuis 2006. Il évolue avec le temps. Car Ghayyatt développe la mise en scène à chaque nouvelle représentation.

Le 7 septembre, à 21h15, au théâtre Al-Talia, place Ataba.

Lien court: