Voyages > Tourisme >

Les Egyptiens, premiers navigateurs

Doaa Elhami , Mercredi, 17 août 2022

Le Musée de la Bibliotheca Alexandrina organise l’exposition « Les bateaux dans l’Egypte Ancienne. Toile et mer », qui retrace l’évolution de la fabrication des bateaux et leurs divers types à travers les époques.

Les Egyptiens, premiers navigateurs
Les répliques des barques sont fabriquées avec finesse.

13 répliques de bateaux de divers types et dimensions sont présentées à Alexandrie dans l’exposition «  Les bateaux dans l’Egypte Ancienne. Toile et mer », organisée par le Musée des antiquités de la Bibliotheca Alexandrina, en coopération avec le Musée national d’Alexandrie. Elle a ouvert ses portes le 2 août pour une durée d’un mois. Il s’agit de répliques des bateaux utilisés par les Anciens Egyptiens depuis l’âge prédynastique jusqu’à la XXXe dynastie, « reflétant ainsi l’importance primordiale que les Egyptiens accordaient au Nil, à la Méditerranée et à la mer Rouge. Ils exploitaient toutes ces voies dans le transport à travers ces bateaux », souligne Al-Hussein Abdel-Bassir, directeur du Musée des antiquités à la Bibliotheca Alexandrina.

Avis partagé par Nabila Abdel-Fattah, directrice générale du Musée national d’Alexandrie, qui assure que l’Ancien Egyptien est le premier à avoir construit un bateau. L’Egypte Ancienne avait ainsi deux flottes :  une  commerciale  et  une  autre militaire. Ces répliques tracent le développement de la fabrication des bateaux et des navires à travers les siècles. « Au début, les Anciens Egyptiens utilisaient les tiges du papyrus dans la fabrication des bateaux qui ont été remplacés plus tard par le bois. Ils mettaient aussi les saris et les drapeaux », explique Nabila Abdel-Fattah, ajoutant que pendant le Nouvel Empire, les Egyptiens construisaient des cabines décorées dans les bateaux dont le bout a pris la forme d’un lotus coloré. « Ainsi, le chef-d’oeuvre de l’exposition est une belle réplique à cabine décorée, et gouvernails, sculptée avec finesse et pleine de détails avec des maquettes de personnages à l’intérieur », précise-t-elle.

Les dimensions des bateaux à cette époque lointaine vont de 7 mètres jusqu’aux grands navires de 52 mètres. Certains, de dimensions plus importantes, peuvent atteindre 72 mètres. Ceux-ci étaient surtout utilisés dans le transport de grosses pièces comme les obélisques ou encore les grands blocs de pierres pour la construction des temples et des tombes. En effet, les types de navires variaient selon leurs fonctions.

Le visiteur pourra ainsi admirer la grande variété des pièces exposées. Il découvrira dans des vitrines en plexiglas des bateaux militaires, commerciaux, rituels, de pêche et d’excursions maritimes ou fluviales et bien d’autres. « Ces pièces sont sélectionnées parmi plus d’une quarantaine de répliques réalisées et conservées au Musée national d’Alexandrie », souligne l’architecte Essam Safieddine, qui a fabriqué ces répliques dans les années 1980. Vu le succès de l’exposition, la directrice Nabila Abdel-Fattah examine la possibilité de la transférer au Musée des calèches au Caire. « Comme les calèches, les navires étaient un moyen de transport important pour les Egyptiens depuis l’aube de l’Histoire », conclut-elle.

Lien court: