Escales > Escales >

Des plats qui gagnent une vie nouvelle

Dina Kabil , Mercredi, 10 août 2022

Des initiatives sont lancées et des astuces proposées pour arrêter le gaspillage de nourriture, premier pas dans la lutte contre la faim dans le monde.

Des plats qui gagnent une vie nouvelle

« Termine ton plat, chéri(e), ces petits restes vont courir après toi le jour du jugement dernier ». Combien de fois nos mamans et grands-mamans ont-elles répété cette consigne quand nous étions petits(es) pour inciter l’enfant à ne rien laisser dans son plat ? Il est vrai que ce sont des méthodes désuètes d’intimider les enfants pour obéir aux ordres des grands. Mais la crise économique mondiale et la montée des taux de la faim rendent impérative la lutte contre le gaspillage alimentaire.

En 2019, un rapport publié par le Programme des Nations-Unies pour l’Environnement (PNUE) a montré que près d’un milliard de tonnes de nourriture est gaspillé chaque année dans le monde, soit près de 20 % des aliments disponibles pour les habitants du globe. Or, un individu sur 9 dort l’estomac vide. En Egypte, le gaspillage alimentaire est estimé à 50 kilogrammes par personne et par an, car la majeure partie de cette nourriture est perdue à la ferme. La FAO estime cette perte alarmante pour un pays confronté à des niveaux élevés de malnutrition.

Au-delà des mesures du gouvernement concernant la limitation du gaspillage agricole-écolo-économique, ou la sensibilisation des fermiers, l’initiative #Stop the waste (ou arrêter le gaspillage) s’emploie à trouver des solutions concernant la vente au détail, les restaurants et les foyers.

Initiatives individuelles

De nombreuses initiatives individuelles ont été lancées, surtout au mois du Ramadan, pour encourager les pratiquants au partage et à la distribution des surplus des repas aux gardes des maisons, aux agents de sécurité dans les grands complexes immobiliers, devant les mosquées, ou tout simplement aux pauvres qui ne sont pas rares dans les rues égyptiennes. Le problème de ces tentatives est qu’elles ne survivent pas au mois sacré, même si elles initient les gens et les habituent à des comportements nouveaux. Cependant, la conscience se développe chez certains qui se rendent compte que le gaspillage de nourriture a son impact sur l’environnement et l’équilibre de l’écosystème.

L’huile utilisée pour frire les patates, les boulettes de viande ou la taamiya, puis jetée dans les toilettes risque de boucher les tuyaux sanitaires. En Turquie, une campagne est lancée pour sauver le système des égouts, afin de faciliter le recyclage d’eau potable, et ce, à travers la collecte des restes de l’huile pour les réutiliser dans la fabrication de caoutchouc. En Egypte, de nombreuses start-up écologiques s’activent dans la collecte des restes de l’huile dans le but d’en faire du savon. Il s’agit des groupes Green Pan et Al- Mazraa (la ferme) sur Facebook pour échanger l’huile utilisée.

La première ne cesse d’adopter des astuces de publicité en échangeant les kilos d’huile avec des cadeaux de carafes, de verres et d’ustensiles de cuisine, etc. Tandis que le groupe Al-Mazraa assure l’échange de l’huile contre de l’argent, soit 10 L.E. pour le kilo d’huile usée, à condition de livrer 5 kilos minimum.

Instagram et application sur portables

En réponse à l’appel de Stop the waste, une initiative prometteuse, TeKeya, s’est lancée en tant qu’application sur les téléphones portables pour aider les restaurants, les cafés, les hôtels et les épiceries à vendre leur surplus de nourriture fraîche et intacte à des prix réduits, via l’application de TeKeya.

En 2021, cette application a remporté le prix Global Start Up Awards Afrique | Femmes dans la catégorie Tech. « L’Egypte est l’un des plus grands pays de déchets alimentaires au monde, et ces déchets créent non seulement un fardeau sur l’environnement à travers les émissions de dioxyde de carbone, mais laissent également les fournisseurs de nourriture souffrir d’un excédent de nourriture », a déclaré Menna Shaheen, co-fondatrice de TeKeya.

Quant aux consommateurs, ils bénéficient d’une réduction de 50 % sur de délicieuses pâtisseries, des gâteaux ou plats de restos.

Le chef cuisinier américain de renom Andrew Zimmern a rejoint la clique. A travers son compte Instagram, il aide ses fans et followers à mieux consommer, à réduire les restes jusqu’à arriver à zéro déchets. En plus, bien entendu, des recettes pour réutiliser les restes dans des plats nouveaux et de nouvelles formes, sans avoir de surplus.

« Je pense que le meilleur moyen pour les gens de lutter contre le gaspillage est en fait d’écrire sur un morceau de papier, de garder un petit bloc-notes près de vos ordures et d’écrire pendant une semaine ce que vous jetez ». Zimmern, fondateur de la chaine Bizzare Food, affirme que chaque famille est différente et jette des choses différentes. Mais l’intéressant est de savoir quelles sont vos habitudes : « Si vous jetez toujours deux bananes trop mûres chaque semaine, vous voudrez peut-être apprendre à faire du pain aux bananes ». Il ajoute d’autres astuces au cas où les consommateurs partent en vacances pendant une semaine : il serait facile de mettre tous les fruits dans des bols et en faire une confiture au congélateur. « Je vais prendre tout l’ail et le gingembre, et je vais le réduire en purée dans ma mini préparation et le congeler à plat avec un peu d’huile dans des sacs Ziploc afin que je puisse en couper des morceaux pour les soupes, les ragoûts et les braisages, n’est-ce pas ? », conseille-t-il dans une interview.

Lien court: