Sports > Sports >

Zizo, la carte gagnante de Zamalek

Mohamad Mosselhi , Mercredi, 10 août 2022

Auteur d’une performance exceptionnelle avec Zamalek, le milieu international de l’équipe Ahmad Sayed s’est illustré comme le meilleur joueur de la saison avec 16 buts marqués jusqu’à présent. Retour sur son parcours.

Zizo, la carte gagnante de Zamalek
(Photo : Site officiel de Zamalek)

Alors que Zamalek est en passe de conserver son titre de champion d’Egypte, l’équipe doit beaucoup à son milieu exceptionnel Ahmad Sayed, dit « Zizo », qui a joué un rôle primordial dans ce succès. Les Blancs ont maintenant besoin de 9 points sur 15 possibles afin d’être déclarés champions d’Egypte pour la deuxième fois consécutive et la 14e dans l’histoire du club. Une mission qui s’annonce à la portée des Blancs qui ont gagné leurs 8 rencontres du championnat. La dernière rencontre de l’équipe face à Gouna, lors de la 29e journée du championnat, a témoigné d’un doublé de Zizo. Ce dernier a confirmé sa place de meilleur buteur du championnat avec 16 buts marqués jusqu’à présent, 3 buts devant l’attaquant nigérian d’Enppi John Ibuka (13 buts) et l’attaquant international de Smouha Marwan Hamdi (12 buts). Zizo s’est également illustré comme meilleur passeur du championnat avec 10 passes décisives jusqu’à présent. Zizo a contribué à 26 buts marqués par Zamalek (sur 54) jusqu’à présent, soit près de la moitié des buts. « Zizo est le meilleur joueur de la saison sans aucun doute », déclare Hazem Imam, ancienne star de Zamalek et de la sélection nationale. « C’est un joueur complet. Outre ses contributions offensives, il sait comment défendre. C’est un atout pour n’importe quel entraîneur ». Le milieu de 26 ans se distingue par ses tirs hyper-puissants et ses centres millimétrés qui ont offert plusieurs buts à ses coéquipiers. Il a constitué un duo redoutable avec son coéquipier marocain Achraf Bencharki. Après le départ de ce dernier, Zizo devait assumer seul la responsabilité de l’attaque. Mission accomplie pour l’ace de Zamalek qui a mené son équipe à 4 victoires successives depuis le départ du Marocain. « Ce qui compte pour moi, c’est d’aider l’équipe à remporter des titres. Je ne cherche pas de gloire personnelle. Il est clair que le départ de Bencharki est une grande perte pour l’équipe, mais nous sommes déterminés à réaliser des exploits quelles que soient les circonstances », a dit Zizo.

De zéro à héros

Arrivé à Zamalek en janvier 2019 en provenance de l’équipe portugaise de Moreirense, personne ne s’attendait à ce que Zizo ait autant de succès. L’ancien milieu de Wadi Degla possède une expérience européenne, ayant joué pour Lierse en Belgique et les formations portugaises de Nacional et Moreirense. Il était étonnant pour les supporters de Zamalek de voir un joueur inconnu localement se réserver aussi rapidement une place dans les onze de départ de Christian Gross, directeur technique de l’équipe à l’époque, avant de devenir un titulaire indiscutable. « Zizo n’est pas le genre de joueur qui plaît aux supporters, mais c’est un joueur très important pour l’entraîneur », indique Amir Azmi, adjoint de Gross, en parlant de Zizo. Et d’ajouter : « Il est très discipliné sur le terrain, infatigable et très important au niveau tactique ». Si les supporters de l’équipe ne sont pas encore convaincus de sa performance, son dernier penalty lors de la séance de tirs au but face au RS Berkane en finale de la Coupe de la CAF reste gravé dans les mémoires, surtout qu’il a offert à Zamalek son premier titre dans cette compétition continentale. La saison suivante, il a marqué 7 buts en 26 rencontres avant de se poser comme l’un des principaux artisans du sacre au championnat. Pour les observateurs, Zizo était le meilleur joueur de la saison dernière et il continue cette saison sur la même lancée.

Dans l’ombre de Salah

La performance solide de Zizo n’est pas passée inaperçue pour Hossam Al-Badri, sélectionneur des Pharaons à l’époque, qui lui a offert sa première apparition internationale contre le Kenya en match de qualification pour la CAN 2022 en novembre 2019. Zizo évolue normalement sur le flanc droit, même poste que celui du légendaire Mohamad Salah. Ses chances de commencer une rencontre avec les Pharaons en présence de Salah sont nulles. Mais il reste un atout sur la touche. L’ancien sélectionneur des Pharaons, le Portugais Carlos Quieroz, a utilisé Zizo en tant que remplaçant lors de la dernière CAN où les Pharaons se sont hissés jusqu‘en finale. Dans la majorité des rencontres, Zizo a fait la différence dès son entrée sur le terrain avec sa fraîcheur et son travail assidu. Sans compter son grand talent de tireur et son sang-froid qui ont fait de lui le premier choix aux séances de tirs au but au sein de la sélection avec Mohamad Salah. Ironie du sort, tout comme Salah, Zizo a manqué son tir contre le Sénégal lors des matchs de barrage qualificatifs pour le Mondial 2022. « C’était le plus mauvais moment de ma carrière. C’était très difficile pour moi de rater ce penalty important, mais dans le monde du football, tout peut arriver », conclut Zizo.

Focus :

Age : 26 ans.

Poste : Milieu de terrain.

Clubs successifs : Wadi Degla, Lierse (Belgique), Nacional (Portugal), Moreirense (Portugal), Zamalek.

Palmarès :

Coupe de la CAF 2019.

Deux Coupes d’Egypte 2020 et 2021.

Supercoupe d’Afrique 2020.

Supercoupe d’Egypte 2020.

Champion d’Egypte 2021.

Sélections : 23 caps, 1 but.

Lien court: