International > Monde Arabe >

Appel au boycott du référendum en Tunisie

Mercredi, 20 juillet 2022

Le Front de Salut National (FSN), une coalition de formations politiques d’opposition, a renouvelé lundi son appel à boycotter un référendum sur la Constitution prévu le 25 juillet en Tunisie, malgré une nouvelle version préparée par le président Kaïs Saied.

Appel au boycott du référendum en Tunisie
(Photo : AFP)

Figure politique de gauche, Ahmed Nejib Chebbi, fondateur et président du FSN, estime que le texte proposé par Saied veut légitimer un « régime présidentialiste », c’est-à-dire le pouvoir d’un seul homme, via une nouvelle Constitution. Face aux nombreuses critiques, le président Saied avait publié une version légèrement amendée de son projet initial de nouvelle Constitution. La nouvelle mouture introduit la nécessité du respect du « système démocratique » dans deux articles, l’un portant sur la place de l’islam et l’autre sur de possibles restrictions aux droits et aux libertés. Le projet de Saied prévoit un président exerçant le pouvoir exécutif, appuyé par un chef de gouvernement qu’il désigne et peut révoquer, sans passer par le parlement. Le rôle du parlement est fortement réduit et une nouvelle chambre des régions est créée pour contrebalancer le poids de l’Assemblée des représentants du peuple.

Lien court: