Sports > Sports >

Rui Vitoria aux commandes des Pharaons

Karim Farouk , Mercredi, 20 juillet 2022

L’Egypte a nommé le Portugais Rui Vitoria comme sélectionneur national jusqu’en 2026. L’ancien entraîneur du Benfica va tenter de redonner aux Pharaons leur éclat après plusieurs années de galère.

Rui Vitoria aux commandes des Pharaons

La troisième est la bonne. C’est du moins ce qu’espère l’Egypte, qui a déjà consommé deux sélectionneurs cette année, avant de miser sur le Portugais Rui Vitoria pour mener les Pharaons. Le technicien portugais (52 ans) a signé un contrat de 4 ans jusqu’en 2026 pour un montant non dévoilé. «  Vitoria a eu une offre lucrative d’Al-Chabab d’Arabie saoudite et même l’offre d’Ahli était meilleure, mais il a préféré la sélection d’Egypte », a expliqué son agent Karim Abou Soliman dans un entretien accordé à la chaîne On Sport.

Vitoria, dont la carrière n’a jamais décollé en tant que joueur, a connu le succès en tant qu’entraîneur en décrochant des gloires avec le ténor portugais Benfica et la formation saoudienne d’Al-Nassr (voir focus), et un peu moins lors de son dernier séjour au Spartak de Moscou où il a été remercié après juste six mois. Mais à l’âge de 52 ans, c’est sa première expérience sur le banc de touche d’une équipe nationale. « Je sais que j’ai une grande responsabilité, mais je suis prêt à relever tous les défis », a-t-il dit au site officiel de la Fédération Egyptienne de Football (FEF).

Une année difficile

En effet, Vitoria arrive en plein milieu d’une année 2022 compliquée pour les Pharaons. La sélection d’Egypte a vécu deux désillusions en début d’année: d’abord la défaite en finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) sur pénaltys face au Sénégal avant de rater le Mondial 2022 suite à une autre déconfiture lors du match de barrage encore face au Sénégal et encore suite à une séance de tirs aux but. Ces déconfitures ont coûté au Portugais Carlos Queiroz son poste, remplacé par Ihab Galal. Un choix qui n’a pas fait l’unanimité. Certains membres du conseil d’administration de la FEF, notamment Hazem Emam et Mohamad Barakat, penchaient vers un entraîneur étranger, afin de gérer la pression du public et des médias. Galal a été finalement sacrifié au bout de deux mois et trois matchs disputés en tant que sélectionneur de l’Egypte face à la Guinée 1-0, l’Ethiopie 0-2 et la Corée du Sud 1-4. La mission de trouver un successeur n’a pas été facile, surtout que Queiroz a rejeté une offre pour retourner à la barre des Pharaons en raison de différends avec certains membres du conseil de la FEF. Le Suisse Vladimir Petkovic et le Portugais Paulo Sousa n’ont pas non plus été tentés par cette proposition. Et c’est finalement Vitoria qui a relevé ce défi rejoignant ainsi les conquistadors portugais du football égyptien avec Jesualdo Ferreira à Zamalek, Ricardo Soares à Ahli et Nuno Almeida à Pharco FC.

Vitoria arrive avec l’objectif de gagner, et surtout faire jouer une sélection égyptienne qui ne brille plus comme avant. Depuis le dernier sacre en CAN 2010, les Pharaons n’impressionnent plus, et malgré les finales de 2017 avec Hector Cuper et 2022 avec Queiroz, le spectacle faisait défaut. C’est pour cette raison qu’un mandat de quatre ans a été accordé à Vitoria pour mettre en place, appliquer et développer son projet quels que soient les résultats de la prochaine CAN 2023 en Côte d’Ivoire.

Le Portugais est arrivé au Caire afin de suivre de près les joueurs à commencer par le match entre Ahli et Zamalek en finale de la Coupe d’Egypte ce jeudi 21 juillet. Pourtant, il a encore du temps pour se préparer, vu que sa première épreuve n’aura lieu qu’en septembre prochain.

Focus :

Né le 16 avril 1970.

Carrière de joueur

Clubs :

Fanhoes (1988 à 1990), Vilafranquense (1990 à 1996 et 1997 à 1999), Alverca (1997 à 1999), Seixal (1999 à 2001), Casa Pia (2001 à 2002), Alcochetense (2002 à 2003).

Carrière d’entraîneur

Clubs :

Vilafranquense (D2 Portugal, 2004), Equipe espoir de Benfica (2004 à 2006), Fatima (D2 Portugal de 2006 à 2010), Pacos Ferreira (2010 à 2011), Vitoria Guimaraes (2011 à 2015), Benfica (2015 à 2019), Al-Nassr (Arabie saoudite, 2019 à 2020), Spartak (Moscou, Russie, juin 2021 à décembre 2021), sélection d’Egypte (juillet 2022).

Palmarès :

Champion du Portugal en 2016 et 2017.

Coupe du Portugal en 2013 et 2017.

Coupe de la Ligue du Portugal en 2016.

Champion d’Arabie saoudite en 2019.

Vainqueur de la Coupe d’Arabie saoudite en 2019.

Individualités :

Meilleur entraîneur du Championnat portugais en 2016 et 2017.

Lien court: