Sports > Sports >

Ahli prend l’option Soares

Karim Farouk , Mercredi, 06 juillet 2022

Ahli a nommé le Portugais Ricardo Soares comme nouvel entraîneur de l’équipe jusqu’en 2025 avec l’espoir de remporter de nouveaux titres et de faire un beau spectacle.

Ahli prend l’option Soares
(Photo : Ahli compte twitter)

Ahli mise encore sur un technicien portugais, afin de trouver son nouveau Manuel José. Ricardo Soares a enfilé le costume très lourd d’entraîneur d’Ahli jusqu’en 2025. Les Rouges n’ont pas voulu attendre jusqu’à la fin de la saison et ont immédiatement entamé la révolution de l’équipe. Pour ne pas se tromper, l’ancien entraîneur, Pitso Mosimane, avait réalisé de nombreuses gloires au sein du club, y compris deux titres de Ligue d’Afrique. Mais dans un club toujours affamé de victoires et un public énormément exigeant, ce n’est pas assez. Le régal faisait défaut. «  J’ai immédiatement accepté l’offre d’Ahli car c’est le plus grand club d’Afrique et l’un des clubs les plus réputés du monde. Je suis conscient de la responsabilité que j’ai maintenant et je sais qu’on va travailler sous une grande pression. Un club comme Ahli doit remporter tous les titres possibles et aussi jouer à un très haut niveau », précise Soares. Ce dernier a utilisé toutes les bonnes notes lors de sa présentation aux médias, vendredi 1er juillet.

A 47 ans, Soares n’a pas l’expérience de grands clubs, et c’était le cas lorsqu’il était un joueur. Il a passé sa carrière de joueur dans des clubs de deuxième division au Portugal avant de débuter sa carrière d’entraîneur en 2005 pour être à la barre de nombreuses équipes de deuxième division avant de passer récemment chez l’élite portugaise. En 2020, il débute sa plus grande aventure avec l’équipe de Gil Vicente pour la mener à la 5e place du classement en 2022, pour égaler sa meilleure performance de l’histoire réalisée en 1990, et les qualifier à la Ligue Europa Conférence pour la première fois de son histoire.

« Pour nous, Soares est un projet. Nous voulons un entraîneur ambitieux et qui est capable de travailler sous pression et possède une grande énergie. Soares a satisfait tous nos critères et démontré ses qualités techniques et personnelles », a dit Taha Ismaïl, ancienne gloire d’Ahli et consultant pour le conseil d’administration. En effet, Ahli avait, un moment, penché vers une école de grands entraîneurs de renom tels que le Néerlandais Martin Jol et l’Uruguayen Martin Lasarte, mais sans grand succès. Les Rouges avaient vécu leurs années de gloire avec le légendaire entraîneur portugais Manuel José, novice à son arrivée en 2000, qui a remporté plus d’une vingtaine de titres avec Ahli pour devenir l’entraîneur le plus décoré du continent après 3 séjours passés chez le ténor cairote jusqu’en 2010.

Le Suisse René Weiler a prouvé le retour à cette stratégie en 2019, mais son séjour a été interrompu par la pandémie de Covid-19 avant que Mosimane ne prenne la relève.

Soares a réussi sa première épreuve en qualifiant Ahli à la finale de la Coupe d’Egypte suite à une victoire contre Petrojet 2-0 samedi dernier, soit moins de deux jours après son annonce officielle. « Il est très important de remporter mon premier match. Nous devons être en lice pour tous les titres de la saison. Je ne vais pas faire de grands changements, car ça ne fait que deux jours seulement que je suis ici. J’essaie de mettre la main sur tous les détails, mais nous avons beaucoup de travail à faire et notre niveau va s’améliorer », a dit le technicien portugais à la fin du match.

Le technicien portugais, qui écrivait les noms de ses joueurs sur papier, afin de les connaître lors du match, devra apprendre vite, car il arrive à un tournant important de la saison et la pression de s’assoir sur le banc d’un club du calibre d’Ahli se fera sentir vite.

Lien court: