Sports > Sports >

JM : L’Egypte au premier rang

Doaa Badr , Mercredi, 06 juillet 2022

Les Jeux Méditerranéens (JM) s’achèvent ce mercredi à Oran, en Algérie. L’Egypte a réalisé une bonne performance dans la compétition avec 43 médailles dont 11 d’or. Bilan.

JM : L’Egypte au premier rang

La 19e édition des Jeux Méditerranéens (JM) s’achève ce mercredi dans la ville algérienne d’Oran. Les jeux ont été marqués par une excellente organisation et un public averti présent dans toutes les compétitions et encourageant avec enthousiasme les athlètes arabes. Les Pharaons ont bien bénéficié de l’encouragement enthousiaste du public algérien. Avec 43 médailles dont 11 d’or, 14 d’argent et 18 de bronze, l’Egypte occupe la 7e place sur le tableau des médailles. La première place se joue entre la Turquie (96 médailles dont 41 d’or) et l’Italie (130 médailles dont 37 d’or). L’Algérie, pays hôte, a bien bénéficié de l’organisation de ces jeux et occupe la 4e place ave 48 médailles dont 19 d’or.

Les JM ont réuni 3390 athlètes de 26 pays, dont 18 européens, 5 africains et 3 asiatiques. L’Egypte, qui a disputé les jeux avec une délégation de 183 athlètes dans 19 disciplines sportives, réalise une bonne performance. « Le nombre de médailles obtenues par l’Egypte est très proche de ce que nous avions pronostiqué. Avant les JM, j’avais déclaré que nous obtiendrions le même nombre de médailles qu’aux Jeux de Tarragona, soit 45 au total. Mais la difficulté était de décrocher le même nombre de médailles d’or (18) », déclare Sharif El-Erian, secrétaire général du Comité olympique égyptien.

Plusieurs médailles ont été obtenues par l’Egypte cette année, surtout chez les dames. Les performances les plus remarquables sont les deux médailles d’or décrochées par la jeune athlète Bassant Hemida, en athlétisme en 100 m et 200 m. Pour la première fois dans l’histoire des JM, l’Egypte remporte des médailles dans les courses de courte distance. Hemida a décroché l’or du 100 m jeudi 30 juin en réalisant un chrono de 11.10 sec. Trois jours plus tard, elle remportait aussi l’or du 200 m en réalisant 22.47 sec, un record aux Jeux méditerranéens. Esraa Owis a remporté, elle, une médaille d’argent très précieuse en saut en longueur avec un saut de 6,54 m. En tennis de table, les dames ont remporté une première médaille d’or par équipe, inscrivant leurs noms en lettres d’or dans le registre de la compétition. Doha Hany a réalisé une performance historique en badminton en décrochant la médaille de bronze en individuel. Chez les hommes, l’escrimeur Ziad Elsissy a obtenu une médaille d’or historique en sabre.

Haltérophilie, karaté et athlétisme

Sur le plan des disciplines individuelles, c’est l’haltérophilie qui réalise comme d’habitude la meilleure performance. En dépit d’une suspension de deux ans pour dopage, l’haltérophilie égyptienne annonce son retour avec force sur la scène internationale. Une journée avant la fin des compétitions, les jeunes haltérophiles égyptiens ont décroché 7 médailles dont 2 d’or, 4 d’argent et une de bronze. Les deux médailles d’or ont été obtenues par la vedette de l’équipe junior, Neama Saïd, en -71 kg.

Le karaté a été la deuxième discipline phare pour l’Egypte. Les karatékas égyptiens ont décroché 7 médailles dont 2 d’or, 3 d’argent et 2 de bronze. La championne olympique Ferial Ashraf a décroché l’or dans la catégorie des moins de 68 kg, de même que le champion du monde Youssef Badawy chez les moins de 84kg. Grâce à Bassant Hemida, double médaillée d’or, l’athlétisme arrive au 3e rang des disciplines égyptiennes avec 5 médailles dont 2 d’or, 2 d’argent et une de bronze. Les autres lauréats égyptiens de l’or sont le boxeur Yousri Rezk Hafez (+91 kg), le judoka Mohamed Abdelmawgoud (-66 kg) et le lutteur Amr Hussen (-74 kg libre). « Nous sommes satisfaits de la performance de l’Egypte cette année aux JM, surtout en ce qui concerne les jeunes athlètes. Il faut savoir que ces jeux sont une étape de préparation pour les Jeux olympiques de Paris 2024 », conclut Elerian.

 

Les médailles de l’Egypte à une journée de la fin des JM

Or

Bassant Hemida (2 médailles) en 100m et 200m (athlétisme).

Neama Saïd (2 médailles à l’arraché et à l’épaulé-jeté dans la catégorie des moins de 71 kg, haltérophilie).

Ferial Ashraf (karate, -68 kg).

Youssef Badawy (karaté, -84 kg).

Ziad Elsissy (sabre-escrime).

Yousri Rezk Hafez (boxe, +91 kg).

Mohamed Abdelmawgoud (judo, -66 kg).

Amr Hussen (lutte libre, -74 kg).

Dina Meshref, Hana Goda et Mariam Alhodaby (tennis de table par équipe).

Argent

Esraa Ewis (athlétisme-saut en longueur).

Ihab Abdelrahman (athlétisme-lancer de javelot).

Abdallah Abdelaziz (karate, -75 kg).

Reem Salama (karate, -50 kg).

Ahlam Youssef (karate, -55 kg).

Ashrakat Darwish (taekwondo, -57 kg).

Omar Assar (tennis de table individuel).

Karim Abokahla; 2 médailles à l’arraché et à l’épaulé-jeté (haltérophilie, -89 kg).

Ahmed Eltamadi, 2 médailles à l’arraché et à l’épaulé-jeté (haltérophilie, -61 kg).

Yehia Hafez (lutte; -65kg libre).

Abdellatif Mohamed (lutte gréco-romaine; -130 kg).

M. Zeyada, M. Weaam, M. Elnaggar et M. Talaat (équitation hommes).

Bronze

Mohamed Khalifa (athlétisme-lancer de poids).

Doha Hany (badminton, individuel).

Omar Elsayed (boxe, -69 kg).

Yomna Ayyad (boxe; - 54 kg).

Mohamed Talaat (équitation, individuel).

Ali Zahran (gymnastique-anneaux).

Youssry Samy (judo, -60 kg).

Amr Aboukora (karate, -60 kg).

Ahmed Lotfy (karate, -67 kg).

Azmy Mehelba (skeet-tir).

Shahd Elhosseiny (taekwondo, -49 kg).

Basma Ibrahim (haltérophilie-épaulé-jeté, -59 kg).

Shaimaa Mohamed (lutte, -53kg libre dames).

Samar Hamza (lutte en 76 kg libre dames).

Youssif Hemida (lutte en 125 kg libre).

Haythem Mahmud (lutte gréco-romaine, -60 kg).

Omar Abdelrahman (lutte gréco-romaine, -67 kg).

Noureldin Hassan (lutte gréco romaine, - 87 kg).

Lien court: