Sports > Sports >

Sharif Al-Erian : Ces JM sont une bonne occasion pour acquérir de l’expérience

Doaa Badr , Mercredi, 22 juin 2022

3 questions à Sharif Al-Erian, secrétaire général du Comité olympique égyptien, sur les chances de l’Egypte aux Jeux Méditerranéens (JM).

Sharif Al-Erin

Al-Ahram Hebdo : Qu’est-ce qui distingue cette édition des JM pour l’Egypte ?

Sharif Al-Erian: L’Egypte disputera ces jeux avec une délégation composée de 177 athlètes titulaires représentant 19 disciplines sportives. Pour la première fois, le ministère de la Jeunesse et du Sport, sous la direction du Dr Ashraf Sobhy, a consacré un avion privé pour transporter la délégation égyptienne qui part jeudi 23 juin. Chaque Fédération nationale a choisi les athlètes capables de décrocher une médaille. En fait, ces jeux arrivent au bon moment pour les sportifs, car la plupart des fédérations égyptiennes sont au début de leur programme de préparation pour les Jeux Olympiques (JO) de Paris 2024. Donc, les JM d’Oran représentent une bonne occasion pour tester les jeunes athlètes et acquérir de l’expérience.

— Lors des derniers JM en 2018 à Tarragona, l’Egypte avait réalisé une 5e place avec 45 médailles dont 18 d’or. Est-il possible de rééditer cet exploit ?

— Il faut être réaliste. Ces jeux arrivent quelques mois après les élections des conseils d’administration des Fédérations égyptiennes, donc la plupart des fédérations sont au début de leur programme de préparation. Je pense que nous obtiendrons un nombre total de médailles proche de celui de Tarragona, mais ce sera difficile en ce qui a trait aux médailles d’or.

— Quelles sont les disciplines phare pour l’Egypte ?

— A chaque compétition multisports c’est l’haltérophilie qui récolte le plus grand nombre de médailles pour l’Egypte. Malgré l’annulation cette année de certaines catégories de poids, nous comptons sur cette discipline phare où chaque athlète peut récolter deux médailles à l’arraché et à l’épaulé-jeté. Vient ensuite le karaté, qui devient une spécialité égyptienne. Les karatékas égyptiens ont terminé à la 2e place aux derniers Mondiaux seniors derrière le Japon. Donc, le karaté égyptien devrait logiquement occuper la première place aux JM. Les autres sports de combat comme la lutte et la boxe sont aussi capables de récolter des médailles. Et n’oublions pas l’escrime, qui peut réaliser une bonne performance malgré la concurrence avec les grandes nations de la discipline comme la France et l’Italie. Nous pouvons aussi remporter des médailles dans les disciplines collectives comme le handball, qui dispute ces jeux avec l’équipe A en guise de préparation pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de handball qui aura lieu le 11 juillet au Caire.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique