Economie > Economie >

Pour des partenariats arabes

Amani Gamal El Din , Mercredi, 15 juin 2022

Pour réactiver la Bourse, le Fonds souverain d’Egypte est à la recherche de partenariats avec ses homologues arabes.

Pour des partenariats arabes

Le Fonds souverain d’Egypte (Egypt Sovereign Fund, ESF) tente de réactiver les transactions boursières en annonçant l’établissement d’un sous-fonds spécialisé dans les IPO (Initial Public Offering, ou introduction en Bourse) d’une valeur d’actifs de 4 milliards de dollars. « Une liste d’actifs qui feront l’objet d’IPO a été préparée à l’intention des investisseurs d’un montant de 4 milliards de dollars et nous visons à les augmenter à 6 milliards. Nous communiquons actuellement avec les propriétaires des actifs qui seront lancés en Bourse dans l’objectif de se mettre d’accord juridiquement sur le transfert de ces actifs au fonds », explique Ayman Soliman, président du Fonds souverain d’Egypte. Ces actifs s’inscrivent dans le cadre du plan gouvernemental visant à transférer au secteur privé et à des investisseurs étrangers des actifs publics d’une valeur de 40 milliards de dollars, sur 4 ans.

L’ESF cherche à entrer dans des partenariats avec des fonds souverains arabes pour donner une impulsion à la Bourse. Abu Dhabi Wealth Fund, ADQ, a investi en avril dernier dans 5 compagnies cotées dans l’indice principal de la Bourse égyptienne, EGX 30, avec un montant de 1,8 milliard de dollars. Alors que Qatar Investment Authority a parlé d’un investissement futur de 5 milliards de dollars. L’Egypte vise également à offrir 20 à 25% des actions d’Egypt Aluminum à un investisseur stratégique, probablement un fonds souverain arabe.

L’Egypte fera fusion entre 7 ou 8 hôtels, propriété de l’Etat, pour les lancer en Bourse. Cette nouvelle entité sera proposée aux investisseurs dans les mois qui viennent, a déclaré le ministre du Secteur des entreprises publiques, Hesham Tawfik. Selon le site d’informations économiques Enterprise, le ministère n’a pas encore évalué les finances des hôtels propriétés de la Holding Company for Tourism and Hotels (HOTAC). Parmi lesquels figurent Cairo Marriott Hotel, Marriott Mena House, Luxor’s Sofitel Winter Palace et Sofitel Aswan (Old Cataract).

Saudi Sovereign Wealth Fund, ainsi que d’autres fonds d’investissements et souverains arabes ont manifesté un intérêt à l’égard de la HOTAC. En mars dernier, Public Investment Fund (le Fonds public d’investissement de l’Arabie saoudite) avait annoncé qu’il prévoyait d’investir 10 milliards de dollars en Egypte, dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’agriculture et des services financiers.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique