Sports > Sports >

Open d’Al-Gouna, la grande fête du squash

Chourouq Al-Chimy , Mercredi, 08 juin 2022

Hania Al-Hamamy et Mostafa Assal ont remporté l’Open de squash d’Al-Gouna dames et hommes qui s’est achevé cette semaine.

Les vainqueurs célèbrent la victoire.
Les vainqueurs célèbrent la victoire.

L’egypte a accueilli du 27 mai au 3 juin  la 10e édition de l’Open d’Al-Gouna  de squash. Une édition spéciale qui a vu la  victoire des Egyptiens Hania Al-Hamamy et  Mostafa Assal pour la première fois, en battant  en finale les grands du squash. En épreuve  hommes, Mostafa Assal, actuel numéro 4  mondial, a fait une grande surprise en battant  en finale le Néo-Zélandais Paul Coll, actuel  numéro 2 mondial, sur le score de 3 à 0. Pour  se qualifier en demi-finales, Assal a battu  son compatriote Ali Farag, actuel numéro 1  mondial et champion du monde en titre, sur  le score de 3 à 1. « Je suis vraiment fier de  mon exploit. Ce n’était point difficile de battre  Ali Farag en demi-finales et gagner pour la  première fois de ma vie l’Open d’Al-Gouna, un  des 8 plus importants tournois de l’agenda du  squash mondial. Je remercie infiniment toute  la foule qui est venue me supporter », assure  Assal. Lors de cette édition, ce dernier a réalisé  un parcours extraordinaire. En quarts de finale,  il a battu le grand talent du Pérou, Diego Elias,  sur le score de 3 à 2. « Assal a prouvé qu’il  pouvait battre ses forts adversaires. C’est un  joueur très talentueux. Il est le futur espoir  de l’Egypte dans cette discipline. Il possède  une excellente condition physique et il est  très audacieux », note Amir Waguih, expert  mondial en squash.

En fait, Assal vient de terminer finaliste pour  la première fois aux Championnats du monde  individuels qui se sont achevés une semaine  avant l’Open d’Al-Gouna. Un exploit qui lui a  donné beaucoup de confiance en soi.  Quant à l’épreuve féminine, Hania Al-  Hamamy, actuelle numéro 3 mondiale, a elle  aussi créé la surprise en arrachant le titre  pour la première fois et en battant la crème  du squash dames durant les différents stades  de la compétition. En finale, elle a battu sa  compatriote Nouran Gohar, actuelle numéro  1 mondiale, sur le score de 3 à 2. Et pour se  qualifier en finale, elle a battu sa compatriote  Nour Al Sherbini, actuelle numéro 2 mondiale,  sur le score de 3 à 1. « Je n’arrive pas à croire  que j’ai pu remporter ce grand titre de catégorie  partinium. J’ai battu pour la première fois de  ma vie les deux premières mondiales Gomar  et Al Sherbini. Je suis vraiment ravie »,  s’est exprimée Al-Hamamy, surnommée  « la gazelle du squash » vu sa rapidité et  sa bonne condition physique. Le titre d’Al-  Gouna lui ouvrira la porte pour avancer dans  le classement mondial. « Fin juin, l’Egypte  accueillera le World Series qui regroupe  les 8 premières du monde. Si Al-Hamamy  arrive à faire un exploit lors de ce tournoi,  elle grimpera rapidement le classement  mondial. Al-Hamamy est jeune, pleine de  courage et avide de victoire. Techniquement,  elle dépend de la défense et elle est parmi les  rares joueuses qui peuvent faire l’équilibre  en jouant rapidement et doucement en même  temps », renchérit Waguih.

Comme à sa coutume donc, Al-Gouna reste  La Mecque du squash et regroupe les joueurs  des quatre coins du monde seniors et juniors  des deux catégories hommes et dames. Chaque  année, cette compétition prouve qu’elle mérite  cette place sur l’agenda mondial de squash.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique