Voyages > Tourisme >

Egyptair : 90 ans dans le ciel de la patrie

Mercredi, 01 juin 2022

Une longue histoire de résilience et de succès

Egyptair  : 90 ans dans le ciel de la patrie

Le nom de la compagnie Egyptair a toujours été associé à celui de l’Egypte. Egyptair retire sa force de celle de ce pays auquel les Egyptiens sont fiers d’appartenir comme ils sont fiers de leur compagnie nationale, Egyptair, qui fête en ce moment son 90e anniversaire. Fondée le 7 mai 1932, Egyptair est la première compagnie d’aviation au Moyen-Orient et en Afrique, et la 7e au monde. Le succès et la résilience d’Egyptair ont de tout temps été liés à l’Egypte, affrontant les défis grâce aux efforts sincères des Egyptiens. Tout au long de ses 90 ans, Egyptair a porté le nom et le drapeau de l’Egypte haut dans les cieux du monde entier, assurant sa forte position au moment où de nombreuses compagnies d’aviation internationales se sont effondrées.

Le mérite d’Egyptair revient à 3 pionniers, qui sont l’économiste patriotique Talaat Harb, le pilote Kamal Elloui et le pilote Mohamed Sedqi, qui ont collaboré pour réaliser ce rêve. Leurs efforts ont été couronnés par le décret du roi Farouq Ier, annonçant, le 7 mai 1932, la fondation de la compagnie Egyptair à laquelle 2 noms ont été attribués « Egypt » et « Air Work ». Le contrat de fondation stipule que les Egyptiens détiennent au moins 60% des actions. Le capital de la société au début était de 20000 L.E. En 1939, avec la Seconde Guerre mondiale, la compagnie a entamé une nouvelle étape de son histoire, puisque son capital était devenu entièrement égyptien après le retrait du partenaire britannique, Air Work.

La femme égyptienne, pionnière dans le domaine du pilotage

La pilote Lutfia Al-Nadi est la première femme égyptienne et arabe et la deuxième femme au monde à piloter un avion en solo, enregistrant le nom de la femme égyptienne dans le monde du pilotage civil.

Les vols d’Egyptair, que ce soit pour l’apprentissage ou le voyage, ont commencé à l’aéroport d’Almaza, puis la société a rapidement commencé à former le premier noyau de sa flotte, le 30 juin 1933, avec 2 avions du type « Havilland Dragon 84 », d’une capacité de 4 passagers chacun. Leurs premiers vols ont été vers Alexandrie et Marsa Matrouh. Au même rythme, Egyptair a commencé à élaborer un calendrier des vols, et en 1935, la compagnie a renforcé sa flotte en y ajoutant 7 nouveaux avions. Durant la même année, Egyptair a élargi son réseau de lignes nationales pour inclure Port-Saïd, Minya et Assiout, et des lignes internationales ont été établies vers Jaffa, Chypre et Bagdad. C’est la compagnie Egyptair qui a effectué le premier vol entre Djeddah et Médine en 1936, et les avions d’Egyptair ont été les premiers au monde à atterrir dans les deux villes.

Mohamed Manar, actuel ministre de l’Aviation.

Après la Seconde Guerre mondiale, la Compagnie Egyptair a continué à développer sa flotte et, en juillet 1946, la flotte aérienne égyptienne civile comprenait 18 avions. Puis, le contrat le plus important a été celui de l’achat de 5 avions de type Viking d’une capacité de 24 passagers. C’est ainsi qu’Egyptair est passée de l’ère des petits avions à l’ère des gros appareils, et pour la première fois, les équipages avec hôtesses de l’air et stewards sont apparus à bord des avions.

L’âge d’or d’Egyptair

En 1980, l’ingénieur Mohamed Fahim Rayan devient commissaire général d’Egyptair et assume la présidence de son conseil d’administration de 1981 jusqu’en 2002. Cette période était l’une des plus prospères de la compagnie grâce au plan de développement complet élaboré par Fahim Rayan. La flotte a connu un développement sans précédent. Et ce, en plus du développement des infrastructures et de la création d’un centre de formation avec des simulateurs d’avions ainsi qu’un complexe pour la maintenance et l’hôpital Egyptair.

A la fin de 2019 et au début de 2020, la pandémie de Covid-19 a influencé le monde entier, constituant le plus grand défi que l’industrie du transport aérien a connu tout au long de son histoire, ce qui a fortement affecté l’industrie aéronautique et un certain nombre de compagnies aériennes ont déclaré faillite, tandis que d’autres ont réduit la main-d’oeuvre. Egyptair n’était pas à l’abri des répercussions de la pandémie, cependant, elle ne s’est jamais débarrassée de ses employés et a mis en oeuvre un plan de renouvellement de sa flotte malgré les difficultés.

Talaat Harb, fondateur de la société Egyptair.

A la lumière des directives du ministre de l’Aviation civile, le pilote Mohamed Manar, et sous la direction du chef de la société holding d’Egyptair, le pilote Amr Aboul-Enein, la compagnie a continué à assumer son rôle et sa mission en surmontant les obstacles et les difficultés, et en établissant des plans pour maximiser les revenus et rationaliser les dépenses. Avec l’avènement de l’année 2021, l’espoir que les vaccins contre le Covid-19 donneraient des résultats positifs est apparu, et Egyptair n’a pas renoncé à sa mission nationale qui consiste à transporter les vaccins que le gouvernement égyptien a réussi à fournir aux citoyens.

Latifa Al-Nadi, première pilote égyptienne.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique