Voyages > Tourisme >

Excursion dans l’histoire des hiéroglyphes

Doaa Elhami , Mercredi, 11 mai 2022

A l’occasion du bicentenaire du déchiffrage de la langue de l’Egypte Ancienne, la Bibliothèque nationale de France organise une exposition du 12 avril au 24 juillet.

Excursion dans l’histoire des hiéroglyphes

Manuscrits, estampes, photographies, papyrus, sculptures. Ce sont les pièces de l’exposition «  L’Aventure Champollion, le secret des hiéroglyphes », qui se tient du 12 avril au 24 juillet à la Bibliothèque nationale de France (BnF), à l’occasion du bicentenaire du déchiffrage de la langue de l’Egypte Ancienne par l’égyptologue français Jean-François Champollion (1790-1832). Ces pièces font partie de la collection de la BnF, mais aussi des musées du Louvre et de Turin en Italie.

« Le parcours de l’exposition est thématique, guidé par la démarche du savant. Il se déroule en trois sections et s’inscrit dans les pas de Champollion », souligne l’égyptologue Guillemette Andreu-Lanoé, co-commissaire de l’exposition. La première section interroge l’énigme des hiéroglyphes et la conquête de l’écriture. Lorsque Champollion entreprend son étude des hiéroglyphes, leur compréhension était perdue depuis plus de 1500 ans. S’appuyant sur des documents multilingues associant, telle la pierre de Rosette, plusieurs langues pour un même texte, Champollion traduit, croise, compare et copie inlassablement des textes hiéroglyphiques afin de parvenir à établir une sorte de grammaire et de dictionnaire. « Son but ultime était d’interpréter le sens des textes et de rendre vie à la civilisation qui les a produits », explique-t-elle.

La démarche de Champollion

La deuxième section de l’exposition jette la lumière sur le processus de quête des textes, en s’intéressant au travail de terrain, à la collecte des écritures et des langues. Ainsi, le dessin, tel que le pratiquait Champollion, mais également la photographie, et aujourd’hui les techniques numériques apparaissent-ils au fil du parcours comme des outils indissociables de la découverte de langues méconnues.

Quant à la troisième section, elle remet en perspective les enjeux de la transmission du savoir. La connaissance du système hiéroglyphique qui se diffuse à partir du XIXe siècle par l’enseignement, les musées, l’imprégnation dans l’imaginaire collectif ou encore les arts. « Autant de voies de diffusion qui illustrent l’importance d’une transmission à laquelle Champollion lui-même fut particulièrement attaché », commente la professeure Andreu-Lanoé.

En marge de l’exposition, la BnF a édité un catalogue illustré de 256 pages. La couverture du catalogue porte l’image de la divinité de la sagesse en Egypte Ancienne, Thot, tenant une plume à sa droite, signe de l’écriture. Cette couverture révèle la démarche du déchiffreur qui a vécu une durée considérable pour lire, étudier, copier et comparer des textes pour accomplir sa mission. La BnF a diffusé aussi sur son site Web une vidéo explicative des étapes qu’a effectuées Jean-François Champollion pour déchiffrer les hiéroglyphes. La pierre de Rosette n’est pas le seul élément utilisé. Champollion se sert aussi de l’obélisque du temple Philae et du cartouche de Ramsès II gravé au temple d’Abou-Simbel. Cet itinéraire prend 13 ans (1809-1822). Les organisateurs de l’exposition offrent aussi des visites guidées dont les dates sont inscrites sur le site Web de la BnF. Ces dispositions permettent à l’exposition d’être accessible et compréhensible à tout âge .

Une série de célébrations

En France

Pharaons Superstars: Mucem, Marseille, 22 juin-17 octobre 2022

Champollion : Collège de France, Paris, 17-30 septembre 2022

Hiéroglyphes (titre provisoire) : Musée du Louvre-Lens, 28 septembre 2022-16 janvier 2023

Déchiffrements: Musée des écritures, Figeac, à partir de septembre 2022.

En Egypte

Le Musée national de Rosette, en coopération avec l’Université d’Alexandrie et la Bibliotheca Alexandrina, organise en avril une formation intitulée « La pierre de Rosette, de sa découverte au déchiffrement de ses symboles. 200 ans passés à la solution de l’énigme ».

La Bibliotheca Alexandrina organise, en coopération avec l’IFAO et le ministère du Tourisme et des Antiquités, une célébration en octobre 2022.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique