Dossier > Egypte-Etats-Unis >

Une coopération économique à multiples facettes

Gilane Magdi , Mercredi, 27 avril 2022

Le commerce, les investissements, les partenariats et les aides économiques sont un pilier des rapports entre l’Egypte et les Etats-Unis.

Une coopération économique à multiples facettes
Les investissements américains en Egypte se concentrent dans le secteur pétrolier et gazier. (Photo : Reuters)

Les relations économiques entre l’Egypte et les Etats-Unis sont anciennes et prennent plusieurs formes : échange commercial, investissement, aide économique à l’Egypte et accords de partenariat. « Les relations économiques entre l’Egypte et les Etats-Unis ont beaucoup changé au cours du dernier siècle. Elles étaient basées sur les aides allouées à l’Egypte pendant les années 1940. Mais dans les années 1990, elles ont changé au profit des deux principes plus durables qui sont le commerce et l’investissement », a noté à l’Hebdo Hussein Soliman, chercheur économique au Centre des Etudes Politiques et Stratégiques (CEPS) d’Al-Ahram.

Le rapport publié par la Chambre de commerce américaine en Egypte (AmCham Egypt), en juin 2021, sur les relations bilatérales entre les deux pays, a souligné que les relations commerciales et d’investissement se sont approfondies depuis que l’Egypte avait signé le traité de paix avec Israël en mars 1979. « Bien que les liens militaires aient été le fondement des relations bilatérales, les deux pays ont cherché des moyens d’accroître leurs relations économiques, notamment à travers divers partenariats et accords d’investissement », selon le rapport. Au niveau des échanges commerciaux, les Etats-Unis sont le deuxième partenaire de l’Egypte après la Chine, avec un volume de 9,1 milliards de dollars en 2021 (représentant 2,4 % du PIB de l’Egypte au cours de l’exercice 2020-2021). En 2020, le volume du commerce était de 6,9 milliards de dollars. Au niveau régional, l’Egypte est l’un des principaux partenaires commerciaux des Etats- Unis. « L’Egypte était le quatrième partenaire commercial au Moyen-Orient en 2020 et le premier en Afrique. L’Egypte représentait 5 % des exportations de la région MENA vers les Etats-Unis en 2020, et 9 % des importations de la région en provenance des Etats-Unis », a noté le rapport de la Chambre de commerce. Selon le site AmCham Egypt, les exportations du textile et d’habillement sont en tête de liste des exportations égyptiennes aux Etats-Unis, avec un montant évalué à 1,1 milliard de dollars en 2021 (représentant 45 % du panier total des exportations). Les autres principales exportations sont les produits sidérurgiques, qui ont augmenté de 54 % par rapport à l’année précédente, à 173,5 millions de dollars. Les exportations de produits en plastique ont également augmenté de 109 % en glissement annuel, pour atteindre 173,2 millions de dollars, ce qui représente 7 % du panier d’exportation de 2021. Les engrais ont également connu une hausse notable de 125 % en glissement annuel en 2021. En revanche, les exportations de tabac et de produits en verre ont chuté de 89 % et de 14 % en glissement annuel, respectivement à 42,2 millions de dollars et 50 millions de dollars. Au niveau des investissements américains en Egypte, le rapport de la Chambre de commerce américaine a noté que les données les plus récentes du Département américain du commerce montrent que l’Egypte était le deuxième bénéficiaire des investissements directs américains en Afrique, après le Nigeria en 2020, et le quatrième au Moyen-Orient après Israël, les Emirats arabes unis et l’Arabie saoudite. « A la fin de 2020, 17,1 milliards de dollars d’investissements directs américains avaient été investis dans l’économie égyptienne depuis 1994 », note le rapport de la Chambre de commerce, ajoutant que les entreprises américaines sont actives dans la plupart des secteurs économiques, principalement dans l’exploration et la production pétrolière et gazière avec de grandes sociétés, telles Apache Corporation, Chevron Corporation, ExxonMobil et Halliburton. « Les investissements américains se concentrent à 70 % dans le secteur du pétrole et du gaz en Egypte », a expliqué Hussein Soliman.

Aides américaines

Les aides économique et militaire accordées à l’Egypte étaient l’un des dossiers les plus sensibles. Le rapport de la Chambre de commerce américaine a noté que l’Egypte reçoit l’essentiel de l’aide étrangère de deux comptes principaux : le Financement Militaire Etranger (FME) et le Fonds de Soutien Economique (FSE). « Les Etats- Unis ont fourni à l’Egypte, depuis 1946, plus de 84 milliards de dollars d’aide étrangère bilatérale (aide militaire et économique) », selon le rapport. L ’ a i d e é c o n o m i q u e à l’Egypte est divisée en deux composantes et financée par le compte de crédits du FSE : programmes gérés par l’Agence américaine pour le développement international (USAID) et l’Egyptian- American Enterprise Fund (EAEF), qui a été fondé en 2013.

Selon le communiqué envoyé à l’Hebdo par le ministère de la Coopération internationale, le portefeuille de coopération avec l’agence USAID a enregistré environ 900 millions de dollars depuis 2014, grâce auxquels de nombreux projets sont soutenus dans les secteurs de l’éducation de base, de l’enseignement supérieur, de la santé, de la gouvernance, du secteur privé et des petites et moyennes entreprises. « Quant au portefeuille de partenariat entre l’Egypte et les Etats-Unis, il a atteint environ 30 milliards de dollars depuis 1978 », indique le communiqué, qui a noté que 7 accords de dons ont été signés avec les Etats-Unis en 2021, d’une valeur de 125 millions de dollars. « L’objectif est de renforcer les efforts de coopération en matière de développement pour soutenir la mise en oeuvre de la vision de développement du pays dans divers domaines », conclut le communiqué.

Lien court: